Jungle de Calais: les migrants informés de la vaste opération de démantèlement

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Jungle de Calais: les migrants informés de la vaste opération de démantèlement

Publié le 23/10/2016 à 15:22
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

C'est ce lundi que la Jungle de Calais va commencer à être vidé de ses nombreux occupants. Entre ceux qui s'en réjouissent, et ceux qui le déplorent, les réalités des migrants sont multiples.

Les services de l'État ont commencé dimanche après-midi à informer officiellement les migrants de la "Jungle" de Calais de l'imminence de son démantèlement, qui doit débuter lundi matin, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Des représentants de plusieurs de ces services se sont rendus dans le centre d'accueil provisoire (CAP), des conteneurs installés au milieu de la "Jungle", pour préciser les modalités de cette énorme opération, qui doit vider le campement de ces 6.400 à 8100 habitants, selon les comptages.

Vendredi 21, l'arrêté d'expulsion de la préfecture avait déjà été placardé dans plusieurs points du camp. Mais dimanche, l'information s'est intensifiée avec la distribution de flyers aux migrants.

Écrits en plusieurs langues, ces flyers indiquent notamment comment se rendre au hangar situé à quelque 300 m du campement, d'où partiront lundi les cars à destination de plusieurs centres d'accueil et d'orientation (CAO) en France.

Les migrants doivent se rendre dès 08H00 lundi devant ce hangar, un sas qui sera ouvert tous les jours de 8H00 à 20H00. À l'extérieur seront organisées quatre files d'attente bien identifiées: pour les majeurs, pour les mineurs sans famille, pour les familles et pour les personnes vulnérables (malades, femmes enceintes...).

Les migrants recevaient également des bandes dessinées expliquant le dispositif des CAO.

Cette distribution, qui doit durer toute l'après-midi, était effectuée par des membres de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS), de la Vie active, association mandatée par l'État pour gérer le centre d'accueil provisoire (CAP) et le centre d'accueil Jules-Ferry, et de l'Audasse, autre structure soutenue par l'État.

"On leur dit que le départ, c'est demain a partir de 08H00", indique un salarie d'Audasse. "On leur confirme qu'il faut se tenir prêts pour demain", ajoute Serge Szarzyncki, directeur de la cohésion départementale.

Iacub, un Soudanais de 20 ans, assure qu'il est au courant: "j'y serai a 07H00" dit-il.

Karhazi, un Afghan, lui, ne veut pas partir. "On le sait tout ça. Il faudra nous forcer pour partir. Nous on veut aller en Grande-Bretagne. Pourquoi n'y a t-il rien de prévu pour les majeurs?", lance-t-il.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le démantèlement commencera lundi 24 octobre à 8 heures du matin.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-