"Jungle" de Calais: opération escargot pour un démantèlement rapide

"Jungle" de Calais: opération escargot pour un démantèlement rapide

Publié le 05/09/2016 à 09:33 - Mise à jour à 09:43
©PhilippeHuguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Des transporteurs routiers et des agriculteurs ont démarré ce lundi une opération escargot à destination de Calais afin de réclamer le démantèlement le plus rapidement possible de la "Jungle" où des milliers de migrants vivent dans des conditions insalubres.

Une double opération escargot rassemblant transporteurs routiers et agriculteurs a débuté ce lundi 5 au matin à Loon-Plage (Nord), près de Dunkerque, et à Boulogne-sur-Mer, avec pour destination Calais, afin de demander le démantèlement au plus tôt de la "Jungle", a constaté un journaliste de l'AFP. Sous une pluie fine, les deux cortèges, une quarantaine de camions à Loon, une trentaine à Boulogne, doivent converger à Calais et bloquer l'A16, autoroute particulièrement utilisée par les transporteurs européens pour rejoindre l'Angleterre via le port de Calais, premier de France pour le trafic passager, ou le tunnel sous la Manche. Les agriculteurs doivent rejoindre ce cortège en cours de route à bord de leurs tracteurs.

Une chaîne humaine, regroupant essentiellement les commerçants de Calais et des employés du port, doit également être organisée vers 9h00 au stade de la ville, les organisateurs espérant la présence d'entre 300 et 500 personnes. Frédéric Van Gansbeke, porte-parole du collectif des entreprises et commerces du Calaisis, espère "marquer le coup" avec cette opération, une première depuis le début de la crise migratoire dans la région.

Selon la préfecture du Pas-de-Calais, 6.900 migrants sont présents dans la "Jungle", un chiffre record en progression de 53% par rapport à la mi-juin. Des associations parlent quant à elles de plus de 9.000 personnes.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une quarantaine de camions à Loon, une trentaine à Boulogne, doivent converger à Calais et bloquer l'A16.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-