Justice: les squatteurs de la maison de "Maryvonne" obligés de quitter les lieux sans délai

Justice: les squatteurs de la maison de "Maryvonne" obligés de quitter les lieux sans délai

Publié le 29/05/2015 à 18:49 - Mise à jour à 18:55
©Capture d'écran/Google Maps
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): DD.
-A +A

L'affaire avait fait grand bruit: une octogénaire de Rennes qui souhaitait récupérer sa maison après avoir vécu dans celle de son compagnon décédé s'est retrouvé face à des squatteurs l'occupant depuis deux ans. Dans l'impossibilité de la reprendre sans une décision de justice, la question est maintenant réglée.

L’affaire "Maryvonne" touche sans doute à sa fin. Ce vendredi en effet le tribunal d’instance de Rennes a ordonné l’expulsion immédiate des squatteurs qui occupent sans droit ni titre une maison appartenant à Marie-Yvonne (dite "Maryvonne") Thamin, 83 ans, qu’elle souhaitait récupérer.

L’octogénaire avait décidé de regagner son logement (bien qu’elle ait aussi déclaré vouloir le revendre) après le décès de son conjoint. Problème: la maison était illégalement occupée depuis 2013 par un groupe de squatteurs qui avaient changé les serrures. Ces derniers estimaient également qu’ils avaient permis d’éviter que la maison ne tombe en ruine en effectuant de menus travaux alors que la propriétaire laissait le logement dans un état de quasi-abandon. Un facteur qui, s’il n’a pas permis d’infléchir la décision en faveur des squatteurs a cependant été reproché à la plaignante. Alors qu’il faut en effet déposer une plainte dans les 48 heures suivant l’occupation illégale des lieux pour espérer voire la situation se résoudre rapidement, il faut sinon passer par une décision de justice bien plus longue à obtenir, Mme Thamin n’a pas entrepris de réelle démarche pour déloger les occupants indélicats, et ne s'en est inquiété que lorsqu'elle-même s'est retrouvée dans une situation difficile.

Mais la justice a finalement tranché en sa faveur. Un huissier devrait d’ailleurs prochainement venir notifier aux squatteurs  la décision et procéder à leur expulsion. Si du moins cela devait être nécessaire car les occupants, qui avaient annoncé qu’ils ne s’opposeraient pas à une décision de justice, auraient, semble-t-il, déjà quitté les lieux.

Qu’elle veuille la vendre ou bien l’occuper, Maryvonne devra cependant attendre un peu: la maison serait dans un état d’insalubrité avancée…

Auteur(s): DD.

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La maison que Maryvonne va récupérer serait dans un état d'insalubrité avancé

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-