Kazakhstan: un ours purge une peine de prison à perpétuité au milieu des humains

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Kazakhstan: un ours purge une peine de prison à perpétuité au milieu des humains

Publié le 12/04/2019 à 18:00 - Mise à jour à 18:05
© PATRICK HERTZOG / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La presse britannique révèle jeudi 11 un cas étrange: celui d'un ours purgeant une peine de prison au milieu des humains. Faute de place dans un zoo, l'animal a été incarcéré.

C’est une information pour le moins étrange que dévoile la presse britannique (voir ici) jeudi. Elle revient en effet sur le cas d’Ekaterina, emprisonnée depuis 15 ans dans une prison au Kazakhstan, et qui purge une peine à perpétuité pour avoir attaqué deux personnes. Banal en apparence? Oui, à un "détail" près: Ekaterina est un ours.

Cette femelle est en effet incarcérée dans une prison pour hommes abritant 730 criminels dangereux condamnés à des peines allant jusqu’à 25 ans (seule Ekaterina est condamnée à perpétuité).

En 2004, cet ours qui avait à l’époque sept ans était abandonné par le cirque qui le possédait jusque-là. Mis en cage dans un premier temps, l’animal a réussi à blesser un homme de 28 ans et un garçon de 11 ans, qui résidaient dans un camp de vacances à proximité et s'étaient approchés de la cage, lors de deux incidents séparés. Le jeune garçon voulait nourrir l’animal, l’autre homme était ivre et voulait serrer la patte de l’ours.

Lire aussi: Perdu en forêt, un jeune garçon dit avoir passé deux jours avec un ours 

Face à la peur que l’animal ne commette de nouvelles attaques, et comme aucun zoo n’existait dans la région pour l’accueillir, il a été décidé de l’installer en prison. Or –sans doute pour des raisons administratives ou légales– il a fallu prononcer une peine de prison pour que l’animal soit ainsi placé derrière les barreaux.

D’après les témoignages des prisonniers, la compagnie de l’animal influe positivement sur leur moral. L’ours –qui n’a bien entendu aucun codétenu dans sa cellule– reçoit des friandises de la part d’autres prisonniers qui peuvent s’approcher d’elle.

La détenue Ekaterina est d’ailleurs relativement calme puisqu’elle s’est récemment réveillée d’une période d’hibernation de plusieurs mois.

Voir aussi:

Japon: un ours vivant chez un particulier tue un homme

Attaqué par un ours et un serpent, il survit à une morsure de requin 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'ours est incarcéré depuis 15 ans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-