Kyoto: 33 morts dans l'incendie criminel d'un studio d'animation

Kyoto: 33 morts dans l'incendie criminel d'un studio d'animation

Publié le 18/07/2019 à 20:29
© NOAH BERGER / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

L'incendie qui a ravagé un studio d'animation à Kyoto au Japon a fait au moins 33 morts et 17 blessés ce jeudi 18. Une enquête a été ouverte et la piste criminelle est privilégiée: un suspect a d'ailleurs été interpellé.

Un incendie meurtrier a tué au moins 33 personnes ce jeudi matin à Kyoto au Japon. Le feu, visiblement d'origine criminelle, a ravagé un studio d'animation où 70 personnes étaient présentes lors des faits.

Un suspect a été identifié par la police locale. L'homme âgé de 41 ans est cependant actuellement à l'hôpital: il a aussi été blessé dans l'incendie qu'il est accusé d'avoir provoqué.

Les faits se sont déroulés vers 10h30 dans la matinée selon la presse locale. Le principal suspect serait pénétré dans l'établissement et aurait déversé du liquide inflammable. Selon certains voisins, il aurait aussi crié "à mort" en entrant en courant dans le studio.

A voir aussi: Incendies à Argelès-sur-Mer: plus de 2.500 vacanciers évacués de trois campings

Une explosion a retenti selon les membres du voisinage, une épaisse fumée blanche a ensuite commencé à sortir du bâtiment sui a pris feu.

Les 33 victimes ont été découvertes piégées au rez-de-chaussée, ou dans les escaliers menant à la terrasse sur le toit du bâtiment.

Le suspect lui a quant à lui été sauvé par une voisine qui l'a découvert allongé au sol, brûlé aux bras et aux jambes. La femme a utilisé un jet d'eau pour l'arroser avant de prévenir la police.

Les forces de l'ordre ont brièvement interrogé le quadragénaire avant qu'il ne soit conduit à l'hôpital. Il aurait expliqué avoir agis de la sorte parce que le studio d'animation l'avait arnaqué. La poursuite de l'enquête devrait en apprendre plus aux policiers.

A lire aussi:

Hospitalisé en psychiatrie, il profite d'une sortie pour allumer des incendies

Incendie de Notre-Dame: la piste de l'accident privilégiée

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un incendie criminel dans un studio d'animation a fait au moins 33 morts à Kyoto au Japon.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-