La Californie ravagée par les incendies: plus de 80.000 personnes évacuées

La Californie ravagée par les incendies: plus de 80.000 personnes évacuées

Publié le 17/08/2016 à 17:08 - Mise à jour à 17:09
©Gabrielle Lurie/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Un gigantesque incendie se propageant à toute vitesse à l'est de Los Angeles a déjà consumé plus de 7.200 hectares en moins de 24 heures et entraîné l'évacuation de plus de 82.600 personnes en Californie, où l'état d'urgence a été déclaré.

L'incendie de Blue Cut a démarré mardi matin vers 10h30 locales (19h30 GMT) avant de se propager comme une traînée de poudre dans les montagnes desséchées du comté de San Bernardino, à environ 100 kilomètres à l'est de Los Angeles.

Vers 22H30 locales (07h30 GMT mercredi matin), il avait déjà calciné plus de 7.200 hectares, d'après le site d'informations sur les incendies Inciweb, provoquant la fermeture de la station de ski de Wrightwood et celle de plusieurs portions d'autoroutes.

Quelque 34.500 maisons et bâtiments étaient menacés, selon Inciweb. Le restaurant Summit Inn, une institution ouverte en 1952 sur la route 66 qui comptait Clint Eastwood ou encore Elvis Presley parmi ses clients, a été ravagé par les flammes, selon le Los Angeles Times.

L'état d'urgence a été promulgué par le gouverneur Jerry Brown pour mobiliser les ressources de toutes les agences gouvernementales californiennes. Cinq années d'une sécheresse record ont desséché les forêts californiennes. A cela s'ajoute une vague de chaleur dans le sud de la Californie, où les températures dépassent les quarante degrés par endroits, et les vents violents de Santa Ana habituels en cette saison: un cocktail explosif qui fait qu'il suffit d'une étincelle pour qu'un feu s'emballe.

L'incendie de Blue Cut a déjà légèrement blessé deux pompiers qui se sont retrouvés cernés par les flammes. 1.250 pompiers sont pour l'instant mobilisés d'après Lynne Tolmachoff, porte-parole de l'institut californien d'information sur les incendies Calfire, mais des renforts devraient être dépêchés.

"Le feu, qui n'est pas du tout maîtrisé, avance extrêmement rapidement, il est très dangereux à la fois pour les gens mais aussi pour les pompiers", a-t-elle mise en garde, interrogée par l'AFP. L'incendie présente "une menace immédiate pour le grand public, le trafic ferroviaire et les habitations (...) des environs", avertit également le site Inciweb.

La saison des incendies bat son plein en Californie, et parallèlement au Blue Cut Fire, le nord de l'Etat le plus peuplé du pays faisait face à un autre brasier. A quelque 160 kilomètres au nord de San Francisco, région déjà durement touchée par un gigantesque incendie en 2015, les flammes terrorisaient à nouveau la population depuis samedi.

Le Clayton Fire a dévasté plus de 1.600 hectares et les quelque 1.700 pompiers mobilisés ont maîtrisé 35% du brasier, selon Cal Fire.

Plus de 175 bâtiments ont été détruits et l'incendie continue à se diriger "agressivement" vers le nord, a précisé Cal Fire.

Le Chimney Fire au centre de la Californie a pour sa part avalé près de 2.800 hectares près de la ville de San Luis Obispo, en pleine région viticole, détruisant 12 habitations. Démarré samedi, il n'est qu'à 20% maîtrisé.

Des dizaines d'incendies dévastateurs se sont déclarés en Californie ces dernières semaines, à l'instar de celui de Soberanes dans la région touristique de Big Sur (30.000 hectares détruits dans la forêt nationale de Los Padres).

Sur l'ensemble des Etats-Unis, 20 importants incendies font rage actuellement, essentiellement dans l'ouest du pays, dont 6 en Californie, sept dans les montagnes Rocheuses et un autre dans l'Idaho, selon le site du site du Centre national inter-agences sur les incendies (NIFC).

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Plusieurs gigantesques feux de forêt ravagent la Californie depuis plusieurs jours.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-