La femme enceinte poignardée par son mari avait déjà dénoncé des violences conjugales

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

La femme enceinte poignardée par son mari avait déjà dénoncé des violences conjugales

Publié le 07/06/2019 à 07:13 - Mise à jour à 07:14
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Une femme enceinte de cinq mois a été poignardée par son conjoint mercredi 5 à Viulletaneuse devant ses enfants. Elle avait déjà dénoncé des violences dans le passé. 

C'est l'insupportable réalité de bien des féminicides ou des tentatives de meurtre sur conjointe: la victime avait déjà dénoncé les violences conjugales de son bourreau. Et elle s'est une nouvelle fois vérifiée. La mère de famille enceinte de cinq mois qui a été poignardée à plusieurs reprises par son mari à Villetaneuse mercredi avait déjà été victime de violences conjugales. Elle avait d'ailleurs déposé plainte contre son époux deux ans plus tôt.

Comme le révèle le journal Le Parisien, "ne procédure judiciaire avait ainsi déjà été engagée contre le père, pour violences conjugales, en juin 2017". Et d'ajouter: "D’après nos informations, la mère de famille avait déposé deux plaintes, pour deux faits distincts, sans incapacité temporaire de travail pour le premier, et avec un jour d’ITT pour l’autre".

Pour ces faits, le parquet avait infligé au conjoint violent la réalisation d'un stage de sensibilisation aux violences faîtes aux femmes. L'affaire avait été classée dans la fouléé.

Lire aussi – Enceinte, elle se défenestre pour échapper à son compagnon violent

Les faits ont eu lieu peu avant 20h mercredi. La victime présentant de multiples blessures avait eu la force de demander de l'aide à ses voisins avant de s'effondrer. Prévenus, les secours sont arrivés sur place et ont pris en charge la femme enceinte de cinq mois. Hospitalisée, elle souffre d’un traumatisme crânien et d’importantes plaies au thorax, à l’abdomen ainsi que sur les bras et les jambes. Elle a perdu son bébé.

Dans le même temps, le compagnon s'est présenté de lui-même au commissariat avec les deux autres enfants du couple une fillette de 4 ans et un garçon de 6 ans. La petite fille "n’arrêtait pas de répéter ce qu’elle avait vu" a fait savoir un témoin au quotidien.

Le conjoint est poursuivi pour "tentative d’homicide aggravé". Les deux enfants, particulièrement choqués, ont été pris en charge par les services sociaux.

Selon des associations, plus de 50 femmes ont déjà été tuées en France par leur conjoint depuis le début de l'année 2019.

Voir:

Enceinte de 9 mois, elle est assassinée et son bébé arraché à son ventre

Enceinte, elle saute par la fenêtre pour échapper à des violences conjugales

Il viole sa femme enceinte un jour avant l'accouchement

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La vicitme avait déjà dénoncé des violences conjugales dans le passé.

Newsletter





Commentaires

-