La glaçante photo de Pierre-Ambroise Bosse juste après son agression (photos)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

La glaçante photo de Pierre-Ambroise Bosse juste après son agression (photos)

Publié le 14/09/2017 à 17:44 - Mise à jour à 17:51
©PAB/Twitter
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'athlète Pierre-Ambroise Bosse a été agressé à la fin du mois d'août, alors qu'il avait été sacré champion du monde du 800 mètres quelques jours auparavant. Frappé à de nombreuses reprise au visage, il a dû mettre un terme à sa saison.

L'athlète Pierre-Ambroise Bosse a créé la sensation le 8 août dernier en remportant la médaille d'or sur 800 mètres aux championnats du monde d'athlétisme à Londres. Mais le jeune homme avait glacé d'effroi ses supporters quelques jours plus tard. Le 30 août, il expliquait sur sa page Facebook qu'il s'était fait agresser dans la nuit du 26 au 27 août et annonçait qu'il mettait un terme à sa saison. Ce jeudi 14, le magazine VSD a publié, avec son accord, la photo de son visage après les faits.

Le Nantais regagnait sa voiture après une soirée un peu arrosée à Gujan-Mestras en Gironde. Se sentant un peu oppressé dans la discothèque où tout le monde le reconnaissait, le sportif avait décidé de rentrer chez lui. C'était sans compter sur un autre attroupement de fans, autour de son véhicule cette fois-ci.

"Personne n'est vraiment agressif", explique "PAB", "mais ils m'empêchent de partir". Le blagueur leur demande alors avec une gentille "vanne" de s'écarter pour qu'il puisse circuler. C'est à ce moment que le champion du monde se prend "une vilaine claque en pleine figure" à travers la vitre ouverte.

Échaudé, Pierre-Ambroise Bosse descend de sa voiture et "se prend un direct monumental". S'en suivra une "avalanche de coups de pieds" qui le feront s'évanouir. Résultat: double fracture faciale, de nombreux hématomes et contusions. Un court moment, les médecins ont même pensé qu'il perdrait son œil. "Ça a été le plus grand choc de ma vie", a confié le jeune homme qui doit observer un repos strict jusqu'à la mi-octobre. Des centaines d'internautes lui ont envoyé des messages de soutien, en espérant le revoir bientôt sur le tartan.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pierre-Ambroise Bosse, dit PAB, a créé la sensation aux championnats du monde de Londres.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-