Châtenay-Malabry: inquiétude après le diagnostic de plusieurs cas de gale dans une école

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Châtenay-Malabry: inquiétude après le diagnostic de plusieurs cas de gale dans une école

Publié le 27/06/2017 à 15:41 - Mise à jour à 16:22
©Jeff Pachoud/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les parents d'élèves de l'école élémentaire Léonard de Vinci, à Châtenay-Malabry dans les Hauts-de-Seine, sont inquiets depuis que 23 potentiels cas de gale ont été diagnostiqués sur des enfants et des adultes de l'établissement. Mais des chenilles pourraient tout simplement être la cause es symptômes.

Une réunion d'urgence a été organisée par le médecin scolaire. Après le diagnostic de potentiels cas de gale chez 19 enfants et 4 adultes à l'école élémentaire Léonard de Vinci de Châtenay-Malabry, il y avait 117 absents sur 193 élèves inscrits lundi 26, rapporte Le Parisien.

"On commence à devenir paranos. Dès qu’un de mes trois enfants touche quelque chose, je le lave. Du coup, je les ai retirés de l’école", explique la mère d'un enfant concerné au quotidien. Pour rassurer les parents, une responsable de l'unité parasitologie de l'hôpital du Kremlin-Bicêtre s'est rendue à l'école pour expliquer aux parents et personnel que seulement deux personnes diagnostiqués avaient réellement la gale. Les autres cas présentent des symptômes rappelant la maladie mais seraient en réalité victimes de démangeaisons suite à un contact avec des chenilles urticantes.

Ces insectes avaient déjà été montrés du doigt. Le 16 juin, une équipe de pompiers étaient intervenues pour déloger une colonie d'un arbre, seulement trois jours après que le premier cas de gale a été diagnostiqué.

Aux grands maux les grands remèdes. L'école a été nettoyée à l'eau de javel, et désinfectée avec des aérosols fongicides et bactéricides trois fois après avoir été fermée une journée entière pour une désinfection totale, raporte Ouest-France

Ce n'est pas le premier cas de gale dans la région parisienne. Deux semaines auparavent, les ONG qui viennent en assistance aux migrants avaient alertés les autorités sur la prolifération de la maladie près du centre d'accueil de la porte de la Chapelle.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La panique a saisi une école de Chatenay-Malabry depuis le diagnostic de cas de gale.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-