La petite fille se noie devant sa mère, occupée sur son téléphone

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

La petite fille se noie devant sa mère, occupée sur son téléphone

Publié le 03/09/2018 à 11:41 - Mise à jour à 11:55
© ROBYN BECK / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Fin juillet, en Chine, une mère a laissé sa fille âgée d'un an se noyer devant elle. Concentrée sur son téléphone portable, elle ne s'est aperçue de rien.

C'est un fait divers atroce qui montre à quel point il est nécessaire de constament surveiller un enfant pendnat une baigande. L'affaire a éclaté la semaine dernière: une mère de famille chinoise a laissé sa petite fille se noyer à côté d'elle alors qu'elle était concentrée à regarder l'écran de son smartphone.

Les faits se déroulent à Fuzhou le 31 juillet, une agglomération de 7,5 millions d'habitants à l'est du pays. La mère emmène sa fillette, nommée Xiao Ai et qui fête ses un an, barboter dans une piscine où l'enfant s'ébat, dans une bouée, sous le regard de sa maman.

Mais celle-ci, filmée par une caméra de vidéosurveillance, va alors se plonger dans l'écran de son téléphone mobile. Au même moment, la malheureuse Xiao Ai va se retourner dans l'eau et couler. Sa mère, présente à un mètre, ne voit rien, la tête baissée sur son smartphone. Pendant ce temps, un autre enfant présent dans le bassin va essayer d'alerter la mère de famille. Mais l'enfant est trop petit et ne parvient pas à toucher du bras l'adulte censée s'occuper la fillette en train de se noyer.

Voir aussi - Var: un garçon sauve deux personnes de la noyade avec son paddle

Cette scène terrible va durer 90 secondes. L'enfant arrive enfin à prévenir l'adulte, mais il est trop tard, la vidéo (à voir ici, attention les images peuvent choquer) montrant le petit corps inerte de Xiao Ai flottant sans réaction.

Il faudra 20 minutes de massage cardiaque pour réanimer l'enfant. Elle a été admise en soins intensifs et devrait garder, si elle survit, de graves séquelles de cette privation prolongée d'oxygène alors qu'un simple geste l'aurait tirée de l'eau.

Lire aussi:

Gironde: un père se tue en tentant de sauver son fils de la noyade  

Noyades: plus de 550 cas répertoriés en un mois, dont 121 mortels

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La mère regardait son portable pendant que sa petite fille se noyait.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-