La Poste épinglée pour la dégradation des conditions de travail par des experts

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

La Poste épinglée pour la dégradation des conditions de travail par des experts

Publié le 14/10/2016 à 18:30 - Mise à jour à 18:32
©Regis Duvignau/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Huit cabinets réalisant des expertises pour le compte des CHSCT de La Poste ont adressé une lettre ouverte au président du groupe, Philippe Wahl, pour "sonner l'alarme" sur la dégradation des conditions de travail et de la santé des agents et le "mépris du dialogue social", a-t-on appris de sources concordantes.

Dans cette lettre datée de jeudi, dont l'AFP a eu copie, ces cabinets d'experts (Aptéis, Aristée, Cedaet, Eretra, Ergonomnia, Indigo Ergonomie, Social Conseil, Odyssée) dénoncent "la dégradation des conditions de travail et le mépris du dialogue social manifesté dans les différents secteurs et aux différentes échelles du groupe", parlant d'une "situation préoccupante du fait de la rapide dégradation de l'état de santé des agents".

Ils évoquent une "aggravation de la pénibilité physique", des "cas de suicides", des "situations de détresse individuelle", de "fréquents conflits ouverts entre agents" et "un climat social délétère". En cause, selon eux, les "réorganisations permanentes qui réduisent les effectifs et soumettent les agents à des cadences accélérées", du "courrier au colis, du réseau à la banque", malgré les "recommandations du rapport Kaspar de 2012", après le suicide de deux cadres.

Pour prescrire le travail, affirment encore ces experts, "les directions de proximité" doivent s'appuyer sur des "modélisations statistiques" ne correspondant pas à la réalité du terrain, "qu'elles-mêmes ne savent pas expliquer".

Interrogé par l'AFP, l'un d'entre eux, Nicolas Spire, évoque des "logiciels qui calculent tout à la minute près, sans rapport avec la réalité des tournées des facteurs", qu'il accompagne régulièrement, "une pression permanente, des réprimandes, humiliations". Il décrit "une organisation du travail qui s'est emballée dans ses modes de réorganisation et d'encadrement", parle de "situation proche du cataclysme" qu'il compare à la crise sociale de France Telecom en 2008-2009, touchée par une vague de suicides.

M. Spire se refuse cependant à avancer des chiffres précis sur les cas de suicide, qui restent pour lui la "pointe de l'iceberg", mais il évoque "un taux d'absence en pleine recrudescence, des maladies et des départs".

Les experts accusent aussi la direction de La Poste de refuser le dialogue social, ce qui se traduit par "des grèves dans de nombreux sites", et de faire entrave aux CHSCT (comité d'hygiène, de sécurité et conditions de travail) qui commanditent enquêtes et expertises et "constituent quasiment le seul contre-pouvoir institutionnel".

Interrogée par l'AFP, La Poste dit avoir pris connaissance de cette la lettre "avec beaucoup de sérieux" et vouloir proposer "dès la semaine prochaine" de rencontrer les experts. "La politique de La Poste est de contribuer à la bonne réalisation des expertises votées par les CHSCT et de tenir compte de leurs conclusions", ajoute-t-elle, disant compter "748 CHSCT qui ont demandé la réalisation de 66 expertises en 2015 sur tout le territoire (il y en avait 103 en 2013)". "Sur les huit cabinets d’expertise signataires de la lettre rendue publique ce jour, quatre d’entre eux n’ont réalisé aucune expertise à La Poste en 2015. Les 4 autres ont réalisé 10 expertises locales à La Poste en 2015", conclut-elle.

 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Huit cabinets réalisant des expertises pour le compte des CHSCT de La Poste ont adressé une lettre ouverte au président du groupe, Philippe Wahl, pour "sonner l'alarme" sur la dégradation des conditions de travail.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-