L’Académie française s’inquiète de l’usage de plus en plus fréquent du "franglais"

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 17 février 2022 - 11:10
Image
Un dictionnaire
Crédits
©Fred Dufour/AFP
Un dictionnaire de la langue française.
©Fred Dufour/AFP

L’Académie française tire la sonnette d’alarme dans un rapport rendu public mardi 15 février : il en ressort que différentes menaces pèsent sur la langue française, notamment l’utilisation du "franglais" dans la langue de Molière. En effet, l’anglais est partout dans notre quotidien, notamment dans la communication institutionnelle.

Le 9 janvier dernier, l’Académie française a mis en place une commission pour se pencher sur cette question. Elle est composée de Gabriel de Broglie, Florence Delay, Danièle Sallenave, Dominique Bona, Amin Maalouf et Michael Edwards. Ils ont étudié l’évolution de la communication institutionnelle en cours depuis quinze ans. Il en résulte une « envahissante anglicisation » du français. Ce "franglais" est l’utilisation d’un anglais au rabais et non de la belle langue de Shakespeare, entrainant une « altération du sens et de la fonction des mots ». D’ailleurs, la cohérence orthographique de ce "franglais" et la non-régularité rend encore plus complexe leur compréhension.

« French days » dans les magasins, « Sky Team » chez Air France, « Easy drive » chez Renault. Le "franglais" se décline également dans le milieu touristique « Sarthe me up » ou « Venez rider derrière des Correct Craft 200 Air Nautique »… Ce mélange des deux langues inquiète les membres de l’Académie française. En effet, les Immortels ont peur que cette omniprésence de l’anglais dans notre langue opère une fracture sociale et générationnelle. L’académicien Daniel Rondeau parle même de « danger culturel » : « tout est lié : notre littérature, notre culture, notre histoire. La langue française allie à la fois le goût des mots et le choix de la liberté. Il ne faut pas abandonner ce combat, parce que ce serait renoncer à une part essentielle de nous-même ».

Le risque de l’utilisation du "franglais" est de perdre une partie de la population française. « Le vocabulaire anglo-américain est souvent considéré à tort comme bien connu du public en général », alerte l’Académie française. Cette utilisation favorise une « insécurité linguistique » pour ceux qui ne comprennent pas.

Selon un sondage réalisé par le Credoc, 47 % des Français seraient agacés par les slogans avec des mots anglais. Et 70 % des Français (sondage Credoc) estiment que la langue française se serait détériorée dans les médias et les réseaux sociaux depuis plusieurs années. 

À LIRE AUSSI

Image
Ivan Rioufol, sur le plateau de FranceSoir le 3 février 2022
"Nous vivons une grave crise de l'intelligence": Ivan Rioufol publie son "Journal d'un paria"
Ivan Rioufol tient son bloc-notes dans les pages du Figaro depuis 20 ans. "Journal d'un paria", aux éditions l'Artilleur, rassemble les chroniques des années 2020-2021...
06 février 2022 - 18:04
Vidéos
Image
Tableau de mathématiques
À propos des "nuls en maths" qui font des carrières scientifiques
TRIBUNE — Le journal Les Échos a récemment publié un article intitulé « Ils étaient nuls en maths et sont devenus médecins ou ingénieurs ». L’auteur y constate le fort...
07 février 2022 - 17:31
Opinions
Image
Jean-Michel Blanquer
Jean-Michel Blanquer: une nouvelle vision de la remontada
TRIBUNE — "Il faut probablement plus de mathématiques dans le tronc commun (...) mais je ne laisserai pas dire qu'il y a un déclin sur le sujet."Voici ce que déclarait...
16 février 2022 - 18:32
Opinions