Lamballe: 2 enfants en "détresse sanitaire" retrouvés dans un appartement au milieu de 41 animaux "maltraités"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Lamballe: 2 enfants en "détresse sanitaire" retrouvés dans un appartement au milieu de 41 animaux "maltraités"

Publié le 16/02/2017 à 10:02 - Mise à jour à 10:15
©Martin Le Roy/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Au total, deux jeunes enfants ainsi que 41 animaux ont été retrouvés, mardi, dans un appartement insalubre de 80 mètres carrés à Lamballe (Côtes-d'Armor). Cette découverte a été rendue possible grâce à la plainte d'une association.

Ils ont probablement échappé à la mort. Au total, 41 animaux dont 19 chats, 6 chiens, 8 chiots et 2 rats ont été retrouvés, mardi 13, dans un appartement insalubre de 80 mètres carrés à Lamballe (Côtes-d'Armor). Sur place, les gendarmes ont également découvert, au milieu de ce capharnaüm, deux enfants âgés d'un et cinq ans.

Tout a commencé lorsque l'association "L'Ecole des chats libres du Penthièvre" a déposé plainte contre un couple pour des faits de maltraitance sur des animaux (privation de soins vétérinaires, absence d'hygiène et malnutrition). Rapidement, une enquête a été ouverte par les gendarmes de la ville. Mais ces derniers se sont rapidement rendus compte que les animaux, qui devaient se trouver à l'adresse indiquée, avaient été transportés dans un autre appartement. Sans plus tarder, ils ont mené leur enquête, leur permettant de découvrir leur nouveau lieu de vie, rue Lavergne, à proximité du centre-ville. Et à leur grande surprise, ils en ont découvert beaucoup plus que prévu: 41 au lieu des 16 mentionnés à l'origine. "La plupart sont en souffrance et sont maltraités", a indiqué à Ouest France le commandant Matthieu Glavieux, à la tête de la compagnie de gendarmerie de Saint-Brieuc.

D'après les dernières informations divulguées, la SPA de Rennes a été missionnée pour récupérer tous les animaux. Quant aux deux jeunes enfants "en situation de détresse sociale et sanitaire", ils ont été pris en charge par une assistance sociale. De leur côté, le père et la mère, âgés tous les deux de moins de 30 ans, ont été entendus le jour-même dans le cadre d'une audition libre. Ils comparaîtront devant le tribunal de Saint-Brieuc, dans un premier temps à l’occasion d’une procédure sur reconnaissance préalable de culpabilité. 

Deux enquêtes ont  été ouvertes: la première pour sévices et actes de cruauté et maltraitance envers les animaux et la seconde, pour privation de soins d’alimentation envers des mineurs de moins de 15 ans.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une plainte pour des faits de maltraitances sur animaux a permis cette découverte.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-