Lamballe: arrêté car il photographiait des femmes en petites tenues, à leur insu

Lamballe: arrêté car il photographiait des femmes en petites tenues, à leur insu

Publié le 20/03/2017 à 16:11 - Mise à jour à 16:17
©Hadj/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un jeune homme de 22 ans originaire de Lamballe est jugé ce lundi après-midi pour avoir espionné quatre femmes -qui ont toutes porté plainte- dans leurs salles de bains et avoir fait des montages de ces "rencontres" nocturnes.

Certains coups de foudre peuvent parfois mener à agir de manière irraisonnée. A Lamballe, dans les Côtes-d'Armor, à l'est de Saint-Brieuc, un jeune voyeur de 22 ans a été interpellé jeudi 16 à son domicile et placé en garde à vue pour violation de domicile et atteinte à la vie privée.

Cet individu, sorti de prison en décembre dernier après avoir été condamné pour les mêmes faits, avait repris ses mauvaises habitudes en s'amusant à photographier et filmer des femmes, avant de faire des petits montages pour son plaisir personnel afin d'avoir "une montée d'adrénaline" selon le quotidien Ouest-France.

Sans emploi, il occupait ses nuits à se promener autour de chez lui jusqu'à tomber sur une victime sur laquelle il "flashait". Une fois sa "proie" trouvée, il la suivait jusqu'à chez elle -escaladant parfois la clôture pour se rapprocher- et l'espionnait à travers la fenêtre de sa salle de bain en petites tenues.

Les gendarmes de Lamballe ont retrouvé quatre victimes qui ont été suivies par le voyeur entre décembre et début mars. Deux d'entre elles n'étaient même pas au courant de l'intrusion du jeune homme. Quoiqu'il en soit, les quatre femmes ont décidé de porter plainte.

L'individu, qui avait également fait de la prison pour diverses affaires de vols et de drogues, devait être jugé ce lundi 20 après-midi en comparution immédiate.

En février, une affaire similaire a été jugée à Rennes alors qu'un homme de 36 ans avait filmé à leur insu, en cachant une petite caméra, des collègues de travail dans les toilettes de leur entreprise. Il avait écopé de quatre mois de prison avec sursis et une amende de 500 euros à verser aux deux victimes. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le voyeur est un récidiviste, qui était sorti de prison mi-décembre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-