Lamballe: les gendarmes le retrouvent nu, il avait perdu un pari

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Lamballe: les gendarmes le retrouvent nu, il avait perdu un pari

Publié le 26/12/2017 à 14:57 - Mise à jour à 15:04
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un jeune homme de 24 ans a été surpris alors qu'il était complètement nu dans les rues de Lamballe, dans les Côtes-d'Armor, dans la nuit de dimanche à lundi. L'exhibitionniste a expliqué aux membres des forces de l'ordre qu'il avait perdu un pari.

La patrouille des gendarmes des Côtes-d'Armor ne s'est pas vraiment déroulée comme prévu dans la nuit de dimanche 24 à lundi 25 à Lamballe, près de la gare SNCF. Vers 3h30 du matin, ils ont en effet croisé la route d'un jeune homme complètement nu muni d'un balais.

Le sportif de 24 ans a été questionné sur sa tenue, pour le moins particulière, alors qu'il se trouvait en plein milieu de la rue. Il a expliqué qu'il avait perdu un pari lancé par des amis. Il avait donc dû sortir dehors dans le plus simple appareil et mimer son sport favori, le biathlon, à l'aide d'un balais lui servant de fusil.

A voir aussi: Lille: la vidéo d'ébats sexuels en plein showcase de Lacrim fait polémique

Armé de son balais, il exécutait son pari lorsqu'il a rencontré les gendarmes. Comme le précise la page Facebook des militaires, le jeune homme a été invité à se rhabiller. Selon Le Télégramme, le jeune homme va faire l'objet d'une procédure pour exhibition sexuelle.

"Seul le balais est resté… à poils", selon la gendarmerie qui a cependant pris le parti de rire de cet événement cocasse sur les réseaux sociaux en intitulant la petite histoire "Le pari perdu de Noël", comme si elle était tirée d'un conte. Sur leur compte Facebook, ils n'ont pas confirmé l'information du quotidien local selon laquelle le jeune homme serait poursuivi pour s'être baladé nu dans la rue en plein nuit. Toujours sur le réseau social, les internautes se sont réjouis de la publication et ont salué "l'humour" des militaires mais aussi celui du groupe de jeunes gens qui avaient lancé le pari "potache".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les gendarmes ont rencontré le jeune homme alors qu'il était nu et faisait semblant de tirer à la carabine avec un balais.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-