Landes - Il tue sa compagne et son bébé "transformés en démons": perpétuité

Landes - Il tue sa compagne et son bébé "transformés en démons": perpétuité

Publié le 14/02/2019 à 07:27 - Mise à jour à 07:28
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Guillaume Dautremont, qui a tué sa compagne et sa petite fille sous l'emprise de la drogue en 2016, a été condamné mercredi 13 à la prison à perpétuité. Il avait ensuite très violement agressé une amie et tenté d'étrangler sa mère.

La perpétuité, une peine rarement prononcée qui fait écho à des crimes glaçants. Guillaume Dautremont a été condamné mercredi par la cour d'assises des Landes pour avoir tué sa femme et sa petite fille d'un an et demi, puis avoir battu une amie la laissant pour morte, et enfin tenté d'étrangler sa mère.

Des faits perpétrés lors d'une "crise psychotique aigüe" que l'usage de drogue , s'il peut l'expliquer le comportement du quadragénaire, n'excuse pas selon les juges. Après avoir consommé des amphétamines, l'homme aurait vu sa femme Elodie et sa fille Méloé se transformer en "démons".

Les policiers avaient découvert le corps de sa compagne au domicile, puis dans la poubelle celui du bébé dont le crâne avait été fracassé contre un mûr. Après cela, Guillaume Dautremont s'était réfugié chez une amie, sollicitant une relation sexuelle qu'elle avait refusée. Il l'avait alors violement frappée, la laissant pour morte. Elle sera découverte agonisante et sauvée de justesse.

Voir: Un bébé de 7 semaines battu à mort par son père adolescent

Dans la dernière étape d'un parcours sanglant, l'homme s'était rendu chez sa mère, confessant avoir fait "une bêtise", avant de tenter de l'étrangler. C'est elle qui appellera les forces de l'ordre.

L'avocat de la défense a demandé que soit retenue l'altération du discernement, qui sans remettre en cause la responsabilité pénale constitue une circonstance atténuante, rapporte France Bleu. Mais la cour a considéré que Guillaume Dautremont était en pleine possession de ses moyens lorsqu'il a décidé -plutôt que de soigner son addiction- de prendre une drogue dont il connaissait parfaitement les effets hallucinatoires et dangereux.

L'homme a donc été jugé pleinement responsable de ses actes et condamné conformément aux réquisitions l'avocat général à la réclusion criminelle à perpétuité, avec une période de sûreté, par défaut, de 18 ans.

Lire aussi:

Condamné pour avoir tué son bébé qui pleurait alors qu'il jouait à la console

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Guillaume Dautremont aurait vu sa compagne et son bébé se transformer en "démons" sous l'effet de la drogue.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-