Landes: son parachute ne s'ouvre pas, il fait une chute mortelle

Landes: son parachute ne s'ouvre pas, il fait une chute mortelle

Publié le 12/08/2016 à 12:36 - Mise à jour à 12:39
©Flickr Creative Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un jeune homme de 17 ans est décédé jeudi lors d'un saut en parachute à l'aérodrome civil de Mimizan (Landes). Selon les premiers éléments de l'enquête, "ni le parachute principal ni le parachute de secours ne se sont ouverts", provoquant sa chute.

C'est un drame comme on ne voudrait plus en voir. Un jeune homme de 17 ans a perdu la vie, jeudi 11 après-midi, lors d'un saut en parachute à l'aérodrome civil de Mimizan (Landes). Selon les premiers éléments recueillis, "ni le parachute principal ni le parachute de secours ne se sont ouverts", ont indiqué les pompiers, qui n'ont pu que constater son décès une fois arrivés sur place.

Pour le moment, les circonstances de l'accident restent encore floues. Une enquête pour "homicide involontaire par manquement à la sécurité, a été ouverte et devrait permettre de les éclaircir. Une autopsie et des analyses toxicologiques devraient être réalisées.

Originaire de Bardos, un petit village situé dans les Pyrénées-Atlantiques, il effectuait un stage au sein de l'école de parachutisme lorsque le drame est arrivé. Le jeune homme, qui avait déjà sauté au préalable, a été retrouvé à 400 mètres de l'aérodrome, dans la forêt. Rapidement, le maire de Mimizan, Christian Plantier, a fait part de son émotion: "c'est un jeune qui disparaît, un sentiment de grande tristesse".

Bien que ces accidents soient rarissimes, ce n'est pas la première fois qu'un saut en parachute vire au drame. En septembre 2015, un jeune homme de 19 ans avait lui aussi perdu la vie, après avoir effectué son premier saut en parachute en solo. L'accident s'était produit à l'aérodrome situé sur la commune de Le Blanc (Indre). Concrètement, le jeune avait "libéré sa voile principale à basse hauteur", d'où le drame. Pourtant, "les conditions météo étaient bonnes", avait déclaré le responsable de l'établissement. "Le parachute s'est mis en torche et celui de secours n'a pas été efficace", avait précisé la gendarmerie.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un jeune homme de 17 ans s'est tué, jeudi 11 à Mimizan (Landes), lors d'un saut en parachute.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-