L'animatrice imposait des baisers à l'adolescente en colonie de vacances

L'animatrice imposait des baisers à l'adolescente en colonie de vacances

Publié le 05/04/2019 à 11:24 - Mise à jour à 11:31
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une animatrice trentenaire a écopé jeudi 4 de six mois de prison avec sursis pour atteinte sexuelle sur une adolescente de 15 ans. Elle lui avait notamment imposé des baisers. 

 

L'animatrice de colonie de vacances usait de sa position pour abuser sexuellement de la jeune fille dont elle s'occupait. Une femme de 32 ans, domiciliée à Lausanne (Suisse), a été condamnée jeudi par le tribunal correctionnel de Bourgoin-Jallieu pour atteinte sexuelle sur une adolescente.

Comme le précise Le Dauphiné Libéré, qui rapporte l'information, l'affaire a été décrite comme "peu ordinaire" à l'audience. A l'occasion de différents stages, l'animatrice et la jeune victime s’étaient rapprochées autour d’une passion commune pour le tennis de table. Puis durant l’été 2016, l’animatrice aurait imposé des baisers à la jeune fille, qui n’avait pas encore 15 ans.

Lire aussi – Loiret: un instituteur condamné pour agression sexuelle sur une enfant de quatre ans

"Lorsque je l’ai hébergée chez moi lors d’un stage, elle ne dormait pas très bien, alors nous avons dormi ensemble plusieurs nuits", a expliqué la prévenue à la barre avant d'ajouter: "Nous étions très proches, j’avais l’impression que l’on s’aidait mutuellement". Elle a nié toute relation charnelle avec la plaignante.

Une relation perçue différemment du côté de l’adolescente. "Cette relation était tout sauf saine. Elles ont dormi ensemble, elle pouvait lui envoyer jusqu’à quinze SMS le même jour, à la même heure. Madame est une adulte, elle aurait dû la protéger de cette relation", avait souligné la partie civile.

La trentenaire a écopé jeudi de six mois de prison avec sursis et d’une mise à l’épreuve durant deux ans, en plus de l’obligation de se soigner et d’une indemnisation de sa victime. Le tribunal a par ailleurs ordonné son inscription au Fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions sexuelles.

Voir:

Un porte-parole de Génération.s suspendu après une plainte pour agression sexuelle

Ouverture du procès de dix anciens pompiers pour un bizutage avec "violences" et "agression sexuelle"

Drôme: condamné pour avoir poignardé un homme qu'il pensait pédophile

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une animatrice trentenaire a écopé jeudi 4 de six mois de prison avec sursis pour atteinte sexuelle sur une adolescente.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-