L'association lui confie un petit cochon, elle le transforme en charcuterie

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

L'association lui confie un petit cochon, elle le transforme en charcuterie

Publié le 07/04/2019 à 11:37 - Mise à jour à 11:39
© NICOLAS ASFOURI / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une femme a été condamnée par la justice jeudi 4 pour avoir fait abattre et trasformé en saucisses et pâtés un petit cochon confié par une association. L'enquête a estimé qu'elle avait ce projet dès le début en adoptant l'animal.

L’animal devait trouver un havre de paix dans ce foyer, c’est finalement un abattage sauvage qui l’attendait. Une femme était poursuivie devant le tribunal correctionnel de Vannes jeudi 4 pour avoir tué un petit cochon qui lui avait été confié par une association, et l’avoir transformé en saucisses et pâtés, comme le rapporte le journal Ouest-France.

L’affaire remonte à 2016. L’association Le Paradis de la dernière chance confie à cette quadragénaire une petite truie répondant au nom de "Babe" pour en prendre soin et la nourrir. C’est malheureusement le cochon qui va nourrir celle qui l’a recueilli. Trois semaines après le placement, la responsable de l’association s’inquiète de n’avoir aucune nouvelle de l’animal. La femme explique alors qu’il vit chez son ancien compagnon. Interrogé, ce dernier explique qu’il a… tué l’animal d’un coup de fusil, l’a transformé en pâtés. Alertés, les gendarmes découvrent –selon Le Télégramme–110 kilogrammes de viande chez la femme. Autre précision: son ex-compagnon avait exercé auparavant la profession de boucher. Pour la justice, plus guère de doute: Babe n’est pas mort suite à une terrible méprise, mais le projet de la quadragénaire en l’adoptant était bien de le transformer en nourriture.

Lire aussi: Chaton torturé en direct, chiens prostitués: la Thaïlande face au "business" de la cruauté animale

Poursuivie pour abus de confiance, la prévenue a tenté de nié en expliquant dans un premier temps qu’elle avait confié l’animal à son ex-compagnon car il était devenu trop grand. Le boucher, lui, a confirmé que c’est à la demande de la femme qu’il a abattu l’animal.

L’accusée, déjà connue de la justice, a été condamnée à trois mois de prison avec sursis et 500 euros d’amende.

Voir aussi:

Une notaire condamnée pour des actes de cruauté envers ses 42 animaux

Cruauté envers les animaux: un chien congelé vivant par son maître

 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le cochon a été tué et transformé en charcuterie.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-