Laval: un jeune homme jugé pour avoir crié "casse-toi pauv' con" à Macron

Laval: un jeune homme jugé pour avoir crié "casse-toi pauv' con" à Macron

Publié le 05/08/2016 à 07:09 - Mise à jour à 07:10
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un jeune homme sera jugé pour outrage en décembre prochain à Laval. Fin juillet, il avait lancé "Casse-toi pauv' con" au ministre l'Economie Emmanuel Macron alors en visite dans la ville.

Les citations des anciens présidents de la République peuvent parfois faire atterrir quelqu'un devant la justice. Un jeune homme individu sera jugé pour outrage par le tribunal de Laval le 6 décembre prochain.

Les faits remontent au au25 juillet dernier dans le quartier du Théâtre, à Laval, se déroule une cérémonie de remise du label "French Tech". Emmanuel Macron est présent et dès la sortie de son véhicule, un jeune homme lance alors un "Casse-toi pauv' con!" à son adresse. Le ministre ne répond rien sur le moment, la personne est seulement soumise à un contrôle de police.

Une référence à l'insulte lancée par Nicolas Sarkozy à un homme qui refusait de lui serrer la main au Salon de l'agriculture en 2008, qui avait provoqué une polémique qui avait particulièrement agité la classe politique pendant un temps. On ne sait pas si ce dernier à apprécier l'hommage.

Toutefois, le jeune homme pourra appuyer sa défense sur la liberté d'expression. En effet, le quotidien L'Express souligne que "la France avait été condamnée en 2008, par la Cour européenne des droits de l'Homme après le jugement du tribunal correctionnel de Laval". Celui-ci avait poursuivi pour offense au chef de l'Etat un homme ayant brandi une affichette qui portait la mention "Casse-toi pov'con" devant la voiture de Nicolas Sarkozy. Les juges européens avaient fait valoir la liberté d'expression car la sanction risquait selon elle d'avoir "un effet dissuasif sur des interventions satiriques qui peuvent contribuer au débat sur des question d'intérêt général". 


 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un individu sera jugé pour outrage envers Emmanuel Macron par le tribunal de Laval le 6 décembre prochain.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-