Le 1er janvier, deux avions ont failli entrer en collision au dessus de la Belgique

Le 1er janvier, deux avions ont failli entrer en collision au dessus de la Belgique

Publié le 17/01/2017 à 11:52 - Mise à jour à 12:02
©Louis Nastro/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un vol Air France, transportant 123 personnes (116 passagers et 7 membres d'équipage), est passé tout près d'un cargo Egyptair le 1er janvier alors qu'il survolait la ville de Gand. Une belle frayeur qui a mené à l'ouverture d'une enquête.

L'année aurait pu commencer de manière dramatique pour plus d'une centaine de personnes qui se trouvaient dans les airs le 1er janvier. Un vol Air France n'est pas passé loin d'entrer en collision avec un cargo Egyptair. Les deux appareils survolaient la Belgique, et plus précisément la ville de Gand quand l'incident s'est produit.

Il était 11h45 quand l'Airbus A300 de la compagnie Egyptair, qui reliait Ostende au Caire, a frôlé l'Airbus A320 d'Air France, qui assurait la liaison entre Paris Charles-de-Gaulle et Amsterdam, avec 116 passagers et 7 membres d'équipage à bord.

Le contrôle aérien s'est en effet aperçu que l'avion égyptien, alors à 21.000 pieds (6.400 mètres), continuait de monter vers le vol Air France juste au-dessus de lui, à 22.000 pieds. L'équipage d'Air France a rapidement été alerté grâce à un instrument de bord destiné à signaler les appareils en approche (appelé le "Traffic alert and Collision Avoidance System", TCAS) et a pu reprendre de l'altitude.

Au moment du croisement des deux avions, il n'y avait "qu'un kilomètre d'écart, soit 10 secondes de vol, et 90 mètres d'altitude d'écart" selon Jean Serrat, un ancien pilote interrogé par BFMTV.

Après rapport de l'incident, le BEA belge (Bureau d'enquête et d'accident) -compétent dans cette affaire car l'indicent s'est déroulé dans son espace aérien- a ouvert une enquête, comme c'est le cas après  chaque "airprox", nom donné à ce type de problèmes dans l'aéronautique. "Les pilotes d'Egyptair ont répondu aux questions posées par les enquêteurs belges. A priori il n'y a pas eu de réticence" a confié un responsable du BEA au Figaro.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le vol Air France, qui transportait 123 personnes, assurait la liaison entre Paris et Amsterdam.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-