Le baby-sitter tueur d'enfants relâché: "il n'est plus un risque"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Le baby-sitter tueur d'enfants relâché: "il n'est plus un risque"

Publié le 04/12/2018 à 11:54 - Mise à jour à 12:14
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

David McGreavy, reconnu coupable du meurtre et de la mutilation de trois enfants en bas âge dans les années 70, va être relâché car il n'est plus considéré comme une "risque". La mère des enfants morts est contre cette décision et voudrait qu'il finisse ses jours en prison.

Le monstre du Worcester va bientôt retrouver la liberté. La justice britannique compte en effet libérer David McGreavy, emprisonné depuis 1973 et le triple meurtre d'enfants en bas âge, car il n'est plus considéré comme une personne "à risque".

Celui qui a aujourd'hui 67 ans a battu à mort un bébé de neuf mois avant d'étrangler son grand frère de quatre ans et d'égorger leur sœur, seulement âgée de deux ans. Il a expliqué qu'il les avait tués car l'un d'entre eux n'arrêtait pas de pleurer.

Il a reconnu les faits et a écopé, à l'époque, de la prison à perpétuité.

A voir aussi: Pédophilie - quand les violeurs peuvent rencontrer les enfants de leurs victimes

Mais ce n'est pas tout. Leur baby-sitter depuis deux ans, car les petits le connaissaient bien, avait aussi mutilé leurs corps avec une pioche avant de finalement les empaler à la balustrade du jardin d'un voisin.

"On m'a dit qu'il ne serait plus jamais libre", a indiqué la mère des trois petits, Elsie Urry, scandalisée par la nouvelle et qui n'a pas hésité à qualifier le meurtrier de ses enfants d'"animal". Mais la commission des libérations conditionnelles a jugé qu'il n'était plus un danger.

"Il a mis mes bébés sur des pics, pour l'amour de dieu! Il les a mutilés et ils ont agonisé", a-t-elle martelé dans les médias anglo-saxons.

Selon la justice britannique, le meurtrier a "considérablement" changé depuis son entrée en prison. "Il a développé de la maîtrise de soi tout comme une compréhension considérable des problèmes qu'il a eus et qu'il a causés".

Après 45 ans en prison, et une majorité du temps dans des "conditions protégées", David McGreavy est capable de "se maîtriser dans des situations stressantes", d'après les psychologues. Il retrouvera donc bientôt la liberté, au désespoir de la mère de Paul, Dawn et Samantha.

A lire aussi:

Actes de torture et de barbarie sur une enfant de 4 ans: le beau-père avoue

Emasculé, les dents arrachées et torturé à mort: la compagne du SDF victime d'un culte sadique témoigne (photo)

Chaton torturé en direct, chiens prostitués: la Thaïlande face au "business" de la cruauté animale

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La justice britannique s'apprête à libérer le tueur de trois enfants en bas âge.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-