Le braconnier tire sur photographe animalier qu'il avait pris pour un renard

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Le braconnier tire sur photographe animalier qu'il avait pris pour un renard

Publié le 20/06/2019 à 16:32 - Mise à jour à 16:43
© GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un braconnier qui chassait illégalement le renard a grièvement blessé son cousin photographe début juin en Charente-Maritime. Il aurait confondu le promeneur avec le mammifère roux. 

La victime aurait pu y rester. Un photographe animalier a été grièvement blessé par un braconnier qui lui a tiré dessus alors qu’il se promenait à Chaillevette, sur la presqu’île d’Arvert en Charente-Maritime début juin. La balle du chasseur a terminé sa course dans l'épaule du promeneur.

Selon Sud-Ouest, qui rapporte l'information, les faits ont eu lieu vers 21h le 1er juin dernier. Le braconnier a ouvert le feu, pensant avoir affaire à un renard. Le projectile a touché le photographe qui n'est autre que le cousin du tireur. L'épouse de la victime a prévenu les secours qui sont rapidement arrivés sur place et ont pu prendre en charge le blessé. Un proche du couple lui avait prodigué les premier soins.

Lire aussi – 131 accidents de chasse lors de la dernière saison

Transporté à l'hôpital, la victime s'en sort avec un mois et demi d'interruption totale de travail. "Mais à quelques millimètres près, son sort aurait pu être tout autre", précise le quotidien. La rééducatio s'annonce lonngue pour le blessé.

Le tireur, qui n’avait d’ailleurs aucune autorisation de chasser le renard, a été interpellé par les gendarmes et placé en garde à vue plusieurs heures à la Tremblade. Il pourrait être poursuivi pour blessures involontaires.

La dernière saison de la chasse a été émaillée de 131 accidents, dont 7 mortels (incluant une victime non chasseur), a indiqué jeudi l'Office national de la chasse et la faune sauvage (ONCFS), qui pointe l'impact de la chasse au grand gibier et des battues.

Ce nombre de 131 accidents sur la période juin 2018-mai 2019 est en hausse par rapport à la saison précédente, qui avait connu le chiffre le plus bas jamais enregistré (113). Il reste sous la moyenne des dix dernières années (140), note l'ONCFS.

Voir:

Accidents de chasse: le poids du lobby des chasseurs inquiète

Chasse sans permis et ivresse au volant: 3 mois ferme pour les braconniers

Ortolan: nouveau rejet de pourvois en cassation de chasseurs

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le braconnier qui a tiré sur le photographe a été placé en garde à vue.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-