Le chirurgien se trompe de jambe en pleine opération

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Le chirurgien se trompe de jambe en pleine opération

Publié le 19/09/2018 à 15:03 - Mise à jour à 15:17
©Jean-Sébastien Evrard/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un habitant de la Somme a engagé une procédure contre le chirurgien qui l'a opéré du genou en avril 2017. Il avait commencé par ouvrir la jambe droite avant de réaliser que l'intervention portait que la jambe gauche.

On pourrait croire au début d'une blague. Mais l'histoire n'est pas drôle pour Ali, qui se retrouve incommodé aux deux jambes après une opération qui devait être en théorie simple mais au déroulement improbable.

Sportif, l'homme de 39 ans, souffrait d'une douleur au genou gauche, rapporte Le Courrier Picard. On lui diagnostique alors un problème au niveau de la corne du ménisque, lequel peut être réglé par une intervention chirurgicale "bénigne".
En avril 2017, il s'est donc rendu au CHU d'Amiens pour son intervention. A son réveil cependant, il comprend malgré les derniers effets de l'anesthésie que quelque chose ne s'est pas passé correctement: "Le chirurgien me dit que tout s’est bien passé, même s’il y a eu un petit souci avec les infirmières qu’il m’expliquera plus tard", raconte-t-il au quotidien local.

Une mauvaise impression renforcée par l'inquiétude de sa compagne venue à son chevet: "Elle me dit qu’elle croit qu’il y a eu un problème, que l’opération a duré très longtemps, que le personnel soignant faisait une drôle de mine quand elle se renseignait".

Voir: Elle finit paralysée après une erreur médicale, le médecin exerce toujours

Puis Ali remarque son pansement à la jambe droite. Le chirurgien viendra lui expliquer l'incroyable vérité. Selon lui, c'est la jambe droite qui avait été préparée pour l'opération. Elle avait d'ailleurs bien été rasée. Le médecin a donc ouvert son patient apparemment sans se poser de question. Ce n'est qu'en constatant que le ménisque droit été parfaitement sain qu'il a compris qu'une erreur avait été commise et a décidé d'opérer directement la bonne jambe.

Une erreur handicapante pour le patient, dont la mobilité a été bien plus réduite que s'il n'avait été opéré que d'une jambe. Mais il reproche surtout au médecin de ne pas avoir assumé sa faute, tentant même de la cacher selon lui. Il n'a d'ailleurs ordonné de soins infirmiers à domicile que pour la jambe gauche.

"Il ne voulait pas laisser de traces. Même sur le compte rendu opératoire, que je me suis procuré, il ne parle que de la jambe gauche, jamais de la droite. (...) Il rejetait la faute sur les infirmières. Mais pour moi, un chirurgien, c’est un chef d’orchestre. C’est à lui de faire en sorte que tout se passe bien, qu’il n’y ait pas d’erreur".

L'homme a décidé d'engager une procédure pour faire reconnaître l'erreur. Il devra par ailleurs se faire opérer à nouveau du genou, le gauche.

Lire aussi:

Le médecin se trompe et l'embaume vivante

Bébé décapité pendant l'accouchement: la médecin continuera d'exercer

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le chirurgien s'est trompé de jambe, et a ouvert le genou droit.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-