Le conducteur du train a fini sa journée, il laisse le convoi militaire à la gare

Le conducteur du train a fini sa journée, il laisse le convoi militaire à la gare

Publié le 07/07/2019 à 17:53 - Mise à jour à 17:59
© DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un conducteur de train qui avait fini sa journée a décidé jeudi 4 de laisser son convoi en gare de Libourne. Il transportait des véhicules de l'armée.

Un train de frt transportant des véhicules militaires a été laissé plusieurs heures à l'abandon en gare de Libourne (Gironde) jeudi soir, a-t-on appris ce dimanche. Le conducteur avait accompli ses heures de travail de la journée. 

Le spectacle a été d'autant plus étonnant pour les agents SNCF que le train transportait des engins blindés et véhicules tout-terrain de l'armée. Ceux-ci devaient être acheminés jusqu'à Paris dans l'optique du défilé du 14 juillet. Ils devaient passé la nuit dans la gare de triage de d’Hourcade à Bègles, où des gardes devaient en assurer la protection. Mais le conducteur a finalement décidé de les laisser là, à une quarantaine de kilomètres de sa destination.

Voir: Lille - le pot de départ du cheminot pris pour un attentat

En effet, le chargement du train avait pris du retard en gare de Vayres, rapporte Sud Ouest. Le conducteur avait donc déjà accompli son quota d'heures de travail à son arrivée à Libourne. "Il n’y a pas eu de conséquences sur la circulation et la société qui affrétait le train avait sans doute acheté ce qu’on appelle un sillon, donnant un droit de passage sur une voie", a fait savoir la SNCF au quotidien régional. 

La gendarmerie a été prévenue afin de sécuriser la précieuse cargaison et un autre conducteur a été dépêché sur place pour amener le train jusqu'à sa destination, quatre heures plus tard.

Lire aussi:

Attente aux guichets: la SNCF promet des renforts 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le train transportait des véhicules militaires devant défiler le 14 juillet.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-