Le crash du F-16 en Espagne causé par "une succession de malchances"

Le crash du F-16 en Espagne causé par "une succession de malchances"

Publié le 29/01/2015 à 14:37 - Mise à jour à 17:18
©Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): VL
-A +A

Une défaillance technique serait à l'origine du crash d'un avion de chasse qui a coûté la vie à 11 militaires dont neuf Français en Espagne, mardi 27. Par malchance, l'avion s'est écrasé sur une zone où stationnaient d'autres avions et leurs équipages.

Les premiers éléments de l'enquête sur le crash de l'avion de chasse grec qui s'est écrasé mardi 27 janvier à Albacete en Espagne ont été dévoilés ce jeudi par le général Denis Mercier, chef d'Etat-major de l'armée de l'air. Le drame a fait onze victimes dont neuf militaires français. L'annonce du général Mercier confirme la théorie d'une panne du F-16 grec au décollage. La thèse d'un attentat a très vite été écartée, celle d'une erreur humaine considérée comme peu probable. En effet, dans le cadre du stage de perfectionnement organisé par l'Otan en Espagne, les militaires présents étaient des pilotes d'élite.

Les deux pilotes grecs aux commandes de l'appareil en cause ont tenté de s'éjecter "pratiquement après le décollage", accréditant l'idée d'un problème technique. Tous les deux tués dans le crash, ils auraient pu être les seuls victimes sans "une succession de malchances". En effet, le F-16 hors de contrôle a dévié de sa course et est venu s'écraser sur une zone de parking à proximité de la piste où se trouvaient plusieurs avions français"en train de se mettre en route, donc pleins de pétrole". Les pilotes et mécaniciens se trouvaient donc à proximité des appareils. Le crash a causé une importante boule de feu. Les pompiers ont mis une heure à venir à bout de l'incendie

"C'est un accident absolument improbable" a déclaré le général Mercier. Parmi les neuf militaires français tués, sept venaient de la même base aérienne 133 située à Ochey, près de Nancy (Lorraine). Une vingtaine de blessés parmi lesquels encore plusieurs français sont également à déplorer.

François Hollande a annoncé mercredi 28 en Conseil des ministres qu'un hommage national sera rendu aux victimes françaises aux Invalides"en début de semaine prochaine". Sur la base d'Ochey où les corps doivent être rapatriés ce jeudi, les drapeaux ont été mis en berne le jour du drame.

Auteur(s): VL

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le crash du F-16 grec a fait onze morts: les deux pilotes ainsi que neuf militaires français alors au sol.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-