Le Français Antoine Denevi arrêté en Espagne aurait armé Coulibaly

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 14 avril 2016 - 11:22
Image
Amedy Coulibaly dans une vidéo posthume diffusée sur les réseaux sociaux le 11 janvier 2015.
Crédits
©Rex/Sipa
Interrogé, Antoine Denevi a nié avoir vendu des armes au terroriste Amedy Coulibaly.
©Rex/Sipa
Soupçonné d'avoir vendu des armes à Amedy Coulibaly, le terroriste de Montrouge et l'Hyper Cacher, le Français Antoine Denevi a été arrêté mardi dans le sud de l'Espagne. Il devrait prochainement être remis aux autorités françaises.

Kalachnikov, pistolets, munitions: c'est ce suspect qui aurait fourni à Amedy Coulibaly. Antoine Denevi, 27 ans, a été interpellé mardi 12 dans le sud de l'Espagne, tout près de Malaga (Andalousie). Il est suspecté d'avoir vendu au terroriste de l'Hyper Cacher et de Montrouge les armes avec lesquels ont été tués la jeune policière Clarissa Jean-Philippe et quatre clients de confession juive de la supérette confessionnelle de la porte de Vincennes.

Le domicile du Français arrêté à Rincon, à environ cinq kilomètres de Malaga, a été perquisitionné dans la foulée de son arrestation. Les enquêteurs espagnols y ont découvert de nombreux faux documents et un passeport européen valide au nom d'une autre personne. Du matériel informatique a également été saisi en vue d'expertise.

Selon les autorités espagnoles, Antoine Denevi aurait quitté la France quelques semaines après les attentats de janvier 2015. "Planqué" dans la région de Malaga, il aurait poursuivi ses activités de ventes d'armes sous une fausse identité. Un trafic mené en collaboration avec des hommes d'origine serbe, fournissant armes et munitions.

Originaire du nord de la France, le Français était recherché par la police hexagonale qui avait émis un mandat d'arrêt international à son encontre. Interrogé mardi, il a nié avoir vendu des armes à Amedy Coulibaly ou d'autres djihadistes et a accepté son extradition vers la France.  Il a par ailleurs été inculpé pour trafic d'armes et appartenance à une organisation criminelle par un juge antiterroriste, mercredi, puis placé en détention provisoire.

 

À LIRE AUSSI

Image
Les deux principaux suspects de l'attentat de "Charlie Hebdo": Chérif et Saïd Kouachi.
Retour sur le parcours de Chérif Kouachi: plongée dans le milieu du djihadisme français
Quand il sème la mort avec son aîné à" Charlie Hebdo" le 7 janvier 2015, Chérif Kouachi n'est visé par aucune enquête judiciaire. Pourtant, depuis sa condamnation dans...
05 février 2016 - 16:36
Société
Image
Riss, le directeur de "Charlie Hebdo".
"Charlie Hebdo": Riss revient sur l'année vécue
Presque un an jour pour jour après l'attentat qui a décimé la rédaction de "Charlie Hebdo", Riss, le patron du journal satirique s'est exprimé sur la sortie ce mercred...
06 janvier 2016 - 10:06
Société
Image
Des pancartes "Je suis Charlie" en hommage aux victimes.
Attentats de janvier: rappel des 5 jours qui ont secoué la France
Le 7 janvier 2015, la rédaction de "Charlie Hebdo" était attaquée par les frères Kouachi. S'en est suivi quatre jours de chasse à l'homme, de tensions et de commémorat...
04 janvier 2016 - 12:35
Société