Le Havre: de la javel dans la sauce, des clients du Flunch intoxiqués

Le Havre: de la javel dans la sauce, des clients du Flunch intoxiqués

Publié le 28/01/2016 à 11:52 - Mise à jour à 11:56
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une dizaine de clients d'un restaurant Flunch situé près du Havre (Seine-Maritime) ont été intoxiqués, dont quatre ont dû être hospitalisés, par une sauce contenant de la javel, mercredi midi. Problème: "aucun de nos 260 restaurants Flunch n’utilise de javel", affirme la direction du groupe.

Il pourrait s'agir d'un acte de malveillance. Une dizaine de clients du Flunch de Montivilliers, situé tout près du Havre (Seine-Maritime), ont été intoxiqués en mangeant des plats servis dans le restaurant, mercredi 27 midi, selon une information de presse confirmée par un communiqué de la marque publié dans la soirée de mercredi. Quatre personnes ont dû être hospitalisées.

A la mi-journée, les secours ont été alertés par des clients se plaignant de "violents mots d'estomac", selon le site d'information local Normandie-actu. D'importants moyens ont alors été déployés sur place, dont une cinquantaine de sapeurs-pompiers et des policiers, afin de confiner l'établissement et de vérifier l'état de santé de l'ensemble des personnes présentes dans le restaurant.

Si la plupart des victimes n'ont été que légèrement intoxiquées, quatre d'entre elles ont été plus gravement atteintes. Les médecins ont alors décidé de leur évacuation vers l'hôpital Jacques Monod du Havre, tout proche.

Très vite, les premiers éléments recueillis sur place ont permis de mettre en évidence une ingurgitation accidentelle de javel par les clients indisposés. Problème: "aucun de nos 260 restaurants Flunch n’utilise de javel", s'est étonnée la direction du groupe dans son communiqué.

Des pastilles de javel, partiellement dissoutes, ont pourtant été retrouvées dans une sauce au poivre servie mercredi midi, selon une source policière citée par Normandie-actu. La piste d'un acte volontaire de malveillance serait ainsi privilégiée par les enquêteurs. Ceux-ci poursuivaient, ce jeudi, leurs investigations notamment par le biais d'analyses afin de confirmer la présence de javel dans la sauce.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des pastilles de javel, partiellement dissoutes, ont été retrouvées dans une sauce au poivre servie mercredi midi dans le restaurant incriminé.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-