Le Havre: un cachalot de 14 mètres retrouvé mort, ses dents arrachées par des braconniers

Le Havre: un cachalot de 14 mètres retrouvé mort, ses dents arrachées par des braconniers

Publié le 30/11/2016 à 17:56 - Mise à jour à 18:09
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le cadavre d'un cachalot, long de 14 mètres, a été retrouvé la semaine dernière dans l’estuaire de la Seine, près du Havre (Seine-Maritime). Certaines de ses dents ont été arrachées par des braconniers entre le 25 et le 28 novembre. Montant du butin estimé: entre 40.000 et 125.000 euros.

Macabre découverte près du Havre (Seine-Maritime). Le cadavre d'un cachalot, long de 14 mètres, a été retrouvé vendredi 25 dans l’estuaire de la Seine, à la grande stupeur des habitants de la région. Rapidement, la préfecture a donné l'ordre de soulever le mammifère à l'aide d'une grue pour poser l'animal sur la digue, effectuer des prélèvements puis le découper en vue de son équarrissage. Mais des problèmes techniques n'ont pas permis de le faire le jour même, reportant à lundi cette opération.

Seulement voilà: des braconniers ont profité de ce contretemps pour arracher plusieurs de ses dents, a expliqué sur son site Internet l'association écologiste Robin des Bois, précisant qu'ils avaient mutilé le cétacé en procédant à l'extraction. Une information confirmée par La Maison de l'estuaire, en charge de la gestion de l’espace naturel préservé de l’estuaire de la Seine. "La partie visible de la mâchoire inférieure était encore intacte lorsque le cachalot a été découvert, le vendredi, et plusieurs dents étaient manquantes quand nous sommes venus pour des prélèvements, lundi. Ces vols ont certainement eu lieu pendant le week-end", a-t-elle expliqué.

D'après l'association Robin des Bois, "de tels actes de braconnage et de profanation se multiplient en Europe, en Islande et au Canada. Chaque cachalot porte sur sa mâchoire inférieure de 20 à 25 dents coniques. Certaines pèsent un kilo et un kilo d’ivoire vendu sur le marché noir entre 2.000 et 5.000 euros". L'occasion de rappeler en parallèle que les eaux de la Manche et de la mer du Nord sont devenues des milieux hostiles pour les cétacés.  

Concrètement, "le chaos acoustique sous-marin, les collisions avec les navires et l’ingestion des déchets de plastique sont les principales causes de la mort non naturelle des cachalots".

(Voir ci-dessous la vidéo du cachalot échoué):

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des braconniers ont volé certaines dents d'un cachalot qui avait été retrouvé mort il y a quelques jours près du Havre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-