Le maire de Carpentras condamné en appel pour violences conjugales

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Le maire de Carpentras condamné en appel pour violences conjugales

Publié le 29/06/2017 à 10:55 - Mise à jour à 11:11
©Francis Adolphe/Facebook
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Francis Adolphe, maire de Carpentras dans le Vaucluse, a été condamné en appel pour violences conjugales envers son ex-femme. C'est la cour d'appel de Nimes, dans le Gard, qui a rendu ce verdict mercredi. Il a annoncé son intention de se pourvoir en cassation.

Le maire de la ville de Carpentras, dans le Vaucluse, a été condamné par la cour d'appel de Nîmes, dans le Gard, mercredi 28. Francis Adolphe a été reconnu coupable de violences conjugales contre son ex-femme. Il a écopé de huit mois de prison avec sursis et a été privé de ses droits civiques et familiaux pour cinq ans. En plus de ne plus avoir la garde des ses enfants, s'il en a, son droit de vote et d'éligibilité lui seront retirés, dans le même temps, il n'aura plus le droit non plus d'exercer une fonction publique, comme celle de maire. A tout cela s'ajoute aussi une amende délictuelle de 5.000 euros.

Maire PS de la ville depuis 2008 et étiqueté Divers gauche depuis le début de l'année 2017, Francis Adolphe a dénoncé cette peine et annoncé qu'il se pourvoirait en cassation "pour faire valoir ses droits", rapporte Le Dauphiné . En première instance, en mars 2016, il avait écopé de deux mois de prison avec sursis et de 1.500 euros d'amende.

L'homme politique avait fait tomber son ancienne compagne dans une rue de la ville de Montélimar, dans la Drôme lors de l'été 2014. Il avait été placé en garde à vue pour violences aggravées à la rentrée de la même année. Francis Adolphe a toujours nié les faits et encore actuellement il soutient que la chute n'était qu'un simple accident. "Je maintiens que je n'ai pas commis les actes qui me sont reprochés dans le cadre de ma vie privée et que la sanction relève de l'acharnement", a-t-il expliqué au Dauphiné.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Francis Adolphe est maire de Carpentras depuis 2008.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-