Le maire de Montluçon refuse l'inhumation dans sa commune d'Abdel Malik Petitjean

Le maire de Montluçon refuse l'inhumation dans sa commune d'Abdel Malik Petitjean

Publié le 08/08/2016 à 13:12 - Mise à jour le 09/08/2016 à 09:41
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

La famille d'Abdel Malik Petitjean souhaite que ce dernier soit enterré à Montluçon, dans l'Allier, où il vécut plusieurs années. Le maire refuse, avançant des arguments juridiques ne donnant pas droit à être enterré sur la commune.

Le maire Les Républicains de Montluçon (Allier), Daniel Dugléry, ne veut pas qu'Abdel Malik Petitjean, l'un des deux auteurs de l'assassinat du prêtre égorgé fin juillet à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), soit inhumé sur sa commune.

"Ma décision est très simple. Il y a quatre points pour être inhumé dans une commune: être décédé dans cette commune, y résider, y posséder un caveau familial ou être inscrit sur les listes électorales. Aucun des quatre points n'est établi. Donc moi, j'applique les lois de la République", a déclaré lundi le maire à l'AFP, confirmant de précédentes déclarations en ce sens au quotidien régional La Montagne.

"Il n'y a pas de parti pris par rapport à une quelconque émotion" de la population. "Appliquer la loi est la meilleure solution pour l'éviter", a-t-il ajouté.

La mère du jeune homme, résidente d'Aix-les-Bains (Savoie), avait exprimé vendredi dans le quotidien régional Le Dauphiné Libéré le désir que son fils soit inhumé dans cette commune dans laquelle ils avaient vécu de 2008 à 2012 et dans laquelle elle compte retourner s'installer.

"La famille est venue prendre des renseignements mais il n'y a eu pour l'instant aucune demande officielle d'inhumation", précise la mairie de Montluçon.

Abdel Malik Petitjean, né à Saint-Dié-des-Vosges dans les Vosges le 14 novembre 1996, a grandi dans l'est de la France avant de déménager à Montluçon (Allier) puis à Seynod (Haute-Savoie) et enfin à Aix-les-Bains.

Ce jeune homme de 19 ans est l'auteur, avec Adel Kermiche, de l'attaque d'une église à Saint-Etienne-du-Rouvray le 26 juillet au cours de laquelle le prêtre Jacques Hamel a été égorgé, un assassinat inédit dans un lieu de culte en France revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Sa radicalisation avait été récemment signalée: une fiche "S" à son nom avait été établie le 29 juin, moins d'un mois avant son attaque jihadiste, pour avoir tenté de rejoindre la Syrie via la Turquie.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Abdel Malik Petitjean (à droite) a vécu à Montluçon de 2008 à 2012 avec sa famille.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-