Le médecin radié de l'Ordre fabriquait des vaccins avec des matières fécales

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 23 mars 2018 - 11:08
Image
Un pharmacien tient une seringue contenant un vaccin contre la grippe à Bordeaux le 6 octobre 2017
Crédits
© GEORGES GOBET / AFP/Archives
Les vaccins étaient conçus avec des matières fécales.
© GEORGES GOBET / AFP/Archives
Un urologue de 80 ans a comparu devant un tribunal pour pratique illégale de la médecine. Il concevait notamment des vaccins à base de matières fécales.

Il injectait à ses patients, sans aucune autorisation d'exercer, des vaccins de son cru qu'il fabriquait à partir de matières fécales. Un urologue de 80 ans a comparu lundi 19 devant tribunal de Rennes, comme le rapporte Ouest-France. L'homme devait répondre de pratique illégale de la médecine entre septembre 2011 et décembre 2015.

En 2006, le praticien qui dénonce les méthodes conventionnelles de la médecine a été radié par l'Ordre pour des pratiques jugées déjà douteuses. Il a malgré tout continué à exercer en se prétendant consultant. La justice lui reproche justement d'avoir continué à recevoir des patients et à administrer des soins en dehors de tout cadre. Ce que l'homme ne nie pas: "J'ai continué parce que des gens me suppliaient" affirme-t-il, assurant que ses patients savaient très bien qu'il avait été radié.

Fait le plus notable de sa pratique de la médecine: l'urologue était un adepte de "l'autovaccin", une pratique qui consiste à concevoir des vaccins en utilisant les matières fécales d'un patient et à les injecter diluées dans son organisme.  

Au moins une patiente a porté plainte ayant déclaré ignorer la manière dont été préparé le produit, ce que le médecin dément formellement.

Voir aussi: Nouveau carnet de santé: onze vaccins et pas de télé avant 3 ans

La défense a joué la carte de la conviction d'un homme "en révolte contre une certaine pratique de la médecine", rappelant au passage que "des médecins ont prescrit le Médiator comme coupe-faim, et pourtant on ne leur demande pas de comptes!".

Le procureur a requis contre l'octogénaire 5.000 euros d'amende et une interdiction professionnelle définitive. Verdict le 3 avril.

À LIRE AUSSI

Image
Photo d'illustration du vaccin contre la grippe.
Pénurie de vaccins: des engagements ont été pris après une réunion avec Marisol Touraine
Alors que certains vaccins (comme celui contre la tuberculose) manquent à l'appel, les industriels ont pris "des engagements" pour arrêter ces pénuries, après une réun...
29 janvier 2016 - 18:28
Société
Image
Une femme tenant un vaccin.
Vaccins contre le cancer du col de l'utérus: des risques mesurés
Deux vaccins contre le cancer du col de l'utérus étaient suspectés de provoquer des maladies auto-immunes. Mais une vaste étude de l'Agence du médicament et de l'Assur...
14 septembre 2015 - 14:22
Société
Image
Photo d'illustration du vaccin contre la grippe.
Le professeur Henri Joyeux, critique du danger des vaccins, radié de l'Ordre des médecins
Le professeur Henri Joyeux, qui tenait des propos très critiques sur la vaccination, sera radié de l'Ordre des médecins à compter du 1er décembre 2016.Le professeur He...
10 juillet 2016 - 13:51
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don