Le médecin radié de l'Ordre fabriquait des vaccins avec des matières fécales

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Le médecin radié de l'Ordre fabriquait des vaccins avec des matières fécales

Publié le 23/03/2018 à 10:08 - Mise à jour à 10:16
© GEORGES GOBET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un urologue de 80 ans a comparu devant un tribunal pour pratique illégale de la médecine. Il concevait notamment des vaccins à base de matières fécales.

Il injectait à ses patients, sans aucune autorisation d'exercer, des vaccins de son cru qu'il fabriquait à partir de matières fécales. Un urologue de 80 ans a comparu lundi 19 devant tribunal de Rennes, comme le rapporte Ouest-France. L'homme devait répondre de pratique illégale de la médecine entre septembre 2011 et décembre 2015.

En 2006, le praticien qui dénonce les méthodes conventionnelles de la médecine a été radié par l'Ordre pour des pratiques jugées déjà douteuses. Il a malgré tout continué à exercer en se prétendant consultant. La justice lui reproche justement d'avoir continué à recevoir des patients et à administrer des soins en dehors de tout cadre. Ce que l'homme ne nie pas: "J'ai continué parce que des gens me suppliaient" affirme-t-il, assurant que ses patients savaient très bien qu'il avait été radié.

Fait le plus notable de sa pratique de la médecine: l'urologue était un adepte de "l'autovaccin", une pratique qui consiste à concevoir des vaccins en utilisant les matières fécales d'un patient et à les injecter diluées dans son organisme.  

Au moins une patiente a porté plainte ayant déclaré ignorer la manière dont été préparé le produit, ce que le médecin dément formellement.

Voir aussi: Nouveau carnet de santé: onze vaccins et pas de télé avant 3 ans

La défense a joué la carte de la conviction d'un homme "en révolte contre une certaine pratique de la médecine", rappelant au passage que "des médecins ont prescrit le Médiator comme coupe-faim, et pourtant on ne leur demande pas de comptes!".

Le procureur a requis contre l'octogénaire 5.000 euros d'amende et une interdiction professionnelle définitive. Verdict le 3 avril.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les vaccins étaient conçus avec des matières fécales.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-