Le moniteur d'accrobranche condamné pour attouchements sexuels sur des ados

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Le moniteur d'accrobranche condamné pour attouchements sexuels sur des ados

Publié le 28/09/2018 à 12:47 - Mise à jour à 13:03
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme de 28 ans, moniteur d'un parcours d'accrobranche de la région de Béziers, a été condamné pour attouchements sexuels sur deux clientes adolescentes. Il nie les faits et va faire appel.

L'homme clame son innocence, mais la justice dit qu'il a bien abusé de sa position pour imposer des attouchements sexuels à des jeunes filles. Un moniteur sur un parcours d'accrobranche dans la région de Béziers (Hérault) a été condamné pour des gestes pervers sur deux adolescentes dans le cadre de sa profession comme le rapporte le journal Midi-Libre ce vendredi 28.

Les faits remontent au mois d'août. L'homme âgé de 28 ans, et en poste depuis deux ans, est dénoncé par deux clientes du parcours sportif qui expliquent avoir subi, l'une après l'autre, des attouchements sur le sexe alors que le moniteur réajustait leur baudrier de sécurité pour évoluer sur le parcours en hauteur.

Malgré ses dénégations, il sera mis en examen et placé en détention provisoire. Et, à la barre, son silence sur les faits (qu'il avait reconnus en garde à vue) ont agacé les juges. "C’est totalement irrespectueux pour les victimes", estimera le procureur qui demandera une peine particulièrement lourde de quatre ans de prison. Les juges ont suivi, et le moniteur a été condamné à quatre ans de prison dont un avec sursis.

Voir aussi: Attouchements sur sa petite-fille, l'homme accusé aussi par sa fille

L'avocat a annoncé la volonté de son client de faire appel. L'homme bénéficie notamment du soutien de sa compagne qui estime que l'enquête a été bâclée. Son avocat confirme cette ligne de défense: "Les flics l’ont poussé à avouer quelque chose, un truc qui n’est pas une reconnaissance. Juste un «peut-être»…c’est une faute professionnelle". Il estime en outre que "L’enquête a été faite trop rapidement. Il manque des éléments, l’expertise psychiatrique a été trop rapide et ne dit pas grand-chose. J’avais réclamé des vidéos des lieux puisque les gamines, en repartant, souriaient et n’avaient pas l’air choqué. Je l’interprète à ma façon, mais je me pose des questions".

L'accusé avait un casier judiciaire vierge et la perquisition à son domicile n'a pas permis de découvrir d'images ou de vidéos pédopornographiques.

Lire aussi:

Toulouse: une femme victime d'attouchements sexuels pendant un vide-greniers

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le moniteur a été condamné à de la prison ferme pour des attouchements sexuels.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-