Le neveu d'Edouard Philippe poignardé en Israël

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Le neveu d'Edouard Philippe poignardé en Israël

Publié le 09/01/2018 à 17:36 - Mise à jour à 17:56
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon les médias israéliens, trois Français dont le neveu du Premier ministre Edouard Philippe auraient été poignardés mercredi à Eliat. Légèrement blessés, ils ont été rapatriés en France vendredi. Leurs agresseurs n'ont pas été retrouvés.

Trois ressortissants français parmi lesquels se trouverait un neveu du Premier ministre Edouard Philippe ont été poignardés en Israël mercredi 3, rapporte ce mardi 9 le journal israélien Yediot Aharonot. Le Quai d'Orsay n'a pas confirmé l'identité des victimes.

Selon les médias locaux, ces trois Français auraient été victimes d'une agression à Eliat, à la pointe sud du pays. Ce soir-là, une patrouille de police a repéré les jeunes hommes gisant sur le sol, poignardés. Les informations sur la nature de ces blessures restaient ce mardi contradictoires, Yediot Aharonot évoquant des entailles "sur le haut des corps", d'autres sources parlant au contraire de la partie inférieure.

Ces blessures seraient cependant légères pour deux des personnes et "un peu plus sérieuse" pour la troisième. Selon la police locale, un groupe d'hommes, a priori israéliens les auraient accostés avant de les agresser et de prendre la fuite. C'est durant l'interrogatoire que le lien familial entre l'une des victimes, âgée de 25 ans, et le Premier ministre français a été établi, selon un porte-parole de la police locale.

L'identité des ces trois Français n'a cependant pas été confirmée par les Affaires étrangères. Mais elles confirment l'agression ainsi que le fait qu'ils ont été rapatriées vendredi 5 après avoir reçu des soins en Israël. A Eliat, l'enquête est toujours en cours et aucun suspect n'a encore été interpellé. Les policiers ne disposeraient d'aucun autre élément que le témoignage des victimes et chercheraient notamment de nouveaux indices du côté de la vidéosurveillance.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le Quai d'Orsay n'a pas confirmé l'identité des trois Français poignardés.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-