Le pédophile récidiviste agresse la fillette: "Quand j'ai bu, je suis amoureux"

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Le pédophile récidiviste agresse la fillette: "Quand j'ai bu, je suis amoureux"

Publié le 08/08/2018 à 10:41 - Mise à jour à 10:53
© Brendan Smialowski / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un sexagénaire a été condamné à de la prison lundi pour un attouchement pédophile, en récidive, sur une enfant lors d'un séjour au camping. A la barre, l'homme a tenté de se défendre en plaidant l'alcool et le comportement "aguicheur" de la fillette de 11 ans.

A la barre, l'homme n'a visiblement aucune conscience de la gravité des actes qui lui sont reprochés, en état de récidive qui plus est. Un sexagénaire a été jugé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Poitiers lundi 6 pour des attouchements pédophiles sur une fillette de 11 ans en marge d'un apéritif au camping.

Les faits, rapportés par La Nouvelle République, se déroulent dans un camping du sud de la Vienne. Le 2 août, l'homme participe à un apéritif avec les parents de la victime, avec qui il avait sympathisé suite à une partie de pêche. Lors de ce moment pourtant convivial au bord de l'eau, le suspect ne parviendra pas à résister à ses pulsions en voyant la fille du couple, âgée de 11 ans, allongée sur un matelas gonflable.

L'homme va poser sa main sur la cuisse de l'enfant et remonter jusqu'à son sexe. Un geste coupable qui le conduit donc à la barre, lui qui était sous le coup d'un suivi socio-judiciaire pour des faits similaires en 2016.

Lire aussi: Prison ferme pour le grand-père pédophile, ancien adepte du tourisme sexuel

A la barre, l'accusé tient des propos choquants pour relativiser son geste:"Qu’est-ce qu’elle faisait là? Habillée comme ça? Elle avait un mini-short qui lui rentrait dans le sexe…", laissant entendre que l'enfant l'avait aguiché par son comportement. La fillette, selon son avocat, est aujourd'hui traumatisée et n'ose plus se déplacer seule.

L'homme, a tenté de se défendre en niant être un pédophile, mais là aussi en aggravant sans doute son cas lorsqu'il a déclaré: "Je ne suis pas attiré par les enfants. Je préfère une jolie femme. Mais quand j’ai bu, je suis amoureux".

Sans surprise, les juges n'ont pas été sensibles à la défense d'un accusé, décrit en outre par l'expertise psychiatrique comme présentant une "carence d’autocritique et une personnalité de type paranoïaque". Le procureur avait demandé que l'homme soit "écart(é) de la société pendant un certain nombre d'années". Ce sera finalement quatre ans de prison ferme, et un suivi socio-judiciaire de dix ans incluant une interdiction de fréquenter les campings et les jardins publics.

Voir aussi: 

La justice relâche le pédophile "dangereux" et "excité par les jeunes enfants"

Un pédophile belge interpellé en Charente-Maritime par les gendarmes

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'homme était en état de récidive.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-