Le père de famille breton force sa fille à boire et tabasse son fils

Le père de famille breton force sa fille à boire et tabasse son fils

Publié le 26/03/2019 à 12:12 - Mise à jour à 12:18
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un père de famille du Morbihan a été condamné à deux mois de prison ferme pour des violences dirigées contre ses enfants. Il avait fait boire sa fille et avait frappé son garçon.

 

Les méthodes éducatives du père de famille, pour le moins douteuses, l'ont conduit devant le tribunal. Un quadragénaire a été jugé lundi par le tribunal de Lorient dans le Morbihan pour des faits de violences régulières sur ses deux enfants, son fils de 13 ans et sa fille de 15 ans. Il a été condamné à deux mois de prison ferme sans mesure d'aménagement de peine.

Comme le rapporte le journal Ouest-France, qui révèle l'information, cet homme originaire d'Hennebont a appris que son aînée avait été surprise au lycée en train de boire et de fumer. Il va alors lui administrer une punition pour le moins étrange: la jeune fille va être forcée à boire trois apéritifs anisés et fumer deux cigarettes en présence son père.

Lire aussi - Alcoolique, elle continuait à boire une bouteille de vin par jour même enceinte

"Envers son fils, qui avait 13 ans lors des faits, il va également mal réagir lorsqu’il reçoit un appel téléphonique de son collège: l’ado a séché l’aide aux devoirs du soir", explique la quotidien. Le père va alors frapper son fils une dizaine de fois au visage. Au point de la conseillère principale d'éducation du collège a découvert que l'enfant avait "le visage tuméfié".

"Il lui était arrivé de donner des gifles, mais jamais aussi fort", a fait savoir la victime à la barre du tribunal.

Le prévenu, séparé de la mère des enfants, ne pouvait les voir qu'en résidence alternée mais était, selon les enfants, "très régulièrement alcoolisé". Face au juge, il a mis en avant des problèmes de santé "mais n’a pu justifier ces épisodes violents qui se sont prolongés lorsqu’il n’a plus eu que le Cerf-volant, lieu de médiation à Lorient, pour rencontrer ses enfants".

Jugé coupable, il devra également verser 500 euros à chacun de ses enfants en plus de sa peine de prison.

Voir:

Il enferme un bébé pour aller boire et se plaint de l'intervention policière

Nantes: une femme lance son chien d'attaque sur un enfant de 9 ans

Il viole atrocement une enfant de 2 ans, la fillette doit être opérée d'urgence

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un père de famille du Morbihan a été condamné à deux mois de prison ferme pour des violences dirigées contre ses enfants.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-