Le père étrangle son bébé sous l'emprise de la drogue: 6 ans de prison

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Le père étrangle son bébé sous l'emprise de la drogue: 6 ans de prison

Publié le 24/10/2018 à 06:58 - Mise à jour à 07:00
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme d'une trentaine d'années a été condamné mardi à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) à 6 ans de prison pour avoir étranglé son bébé en 2016, sous l'emprise d'une consommation massive de drogue. Il a également écopé de 16 mois supplémentaires pour des violences sur mineur commises depuis.

Ce n'est que par "miracle" selon la partie civile que le nourrisson de 17 mois s'en est sorti vivant et sans séquelle physique ou neurologique. Un miracle qui a aussi permis à son père de se trouver devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) pour violences aggravées mardi 23, et non une cour d'assises pour meurtre.

Un miracle peut-être aussi que cet enfant ait survécu dans un milieu aussi toxique, avec deux parents consommateurs réguliers de stupéfiants et un père apparemment coutumier des accès de violences. Ce jour de juin 2016 aurait été son quatrième sans sommeil, compensé par le crack, l'une des nombreuses drogues qu'il consommait, notamment en rave-party, rapporte Ouest France.

Voir: Toulouse - 15 et 13 ans pour les parents de la fillette morte de maltraitance

En plein délire, l'homme d'une trentaine d'années aurait soudain eu des doutes sur la paternité de sa fille. Lorsque la mère l'a surpris, il était en train de l'étrangler à bout de bras. Elle a pu mettre l'enfant en sécurité. L'avocat de la fillette s'en est félicité tout en s'en étonnant, la mère étant également sous l'emprise de la drogue: "La seule à être lucide ce soir-là, c’est la fille aînée de 11 ans", a-t-il résumé.

L'accusé n'a pas réussi à expliquer son geste. Si sa consommation de stupéfiants semble clairement avoir favoriser le passage à l'acte, l'homme semble également avoir des problèmes de violences, notamment envers les enfants. Libéré sous contrôle judiciaire après un an de détention provisoire, il s'en était pris à la fille de sa compagne et à un adolescent dans les mois qui ont suivi.

L'homme a été condamné à six ans de prison ferme pour les violences commises sur son enfant et à 16 mois de prison pour les deux autres agressions.

Lire aussi:

Maltraitance infantile en France: deux enfants tués par jour de violences infligées par des adultes

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le père a étranglé sa fille alors qu'il était sous l'emprise de la drogue et violenté plusieurs mineurs par la suite.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-