Le père incestueux "immature" violait sa fille: "Comment s'opposer à son papa?"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Le père incestueux "immature" violait sa fille: "Comment s'opposer à son papa?"

Publié le 02/10/2018 à 12:06 - Mise à jour à 12:55
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Fin septembre, la cour d'assises de l'Orne a reconnu coupable de viol un père de famille qui a abusé sexuellement de sa fille alors qu'elle avait à peine neuf ans, jusqu'à ses douze ans. Le père niait les faits après les avoir reconnu lors de l’instruction.

C'est le procès d'années de viols d'un père sur sa fille à l'orée de l'adolescente qui s'est déroulé jeudi 20 et vendredi 21 septembre en huis clos partiel. Le Journal de l'Orne revient lundi 1er sur la sordide affaire. La victime est âgée de 12 ans lorsque la machine judiciaire se met en marche, en 2014. La jeune fille a eu dans la journée un cours d'éducation sexuelle à l'école, elle réalise que ce qu'elle subi depuis plusieurs années de la part de son père a un nom: viol.

Elle s'en ouvre à sa mère (séparée du père de l'enfant). Quatre ans plus tard, le violeur est aux assises. A la barre, celui-ci nie les faits. Il explique que "la mère veut de l'argent" à propos de son ex-femme qui l'aurait quitté suite à des violences conjugales. Au cours de l'instruction, il avouera pourtant avoir commis des viols, expliquant que sa fille "lui faisait penser à un amour perdu", peut-être la mère de l'enfant à qui elle ressemblait selon l'accusé. "J'ai inventé (…) les gendarmes m'ont mis la pression" assure celui que le journal local décrit comme ayant "un physique de jockey".

Le père incestueux est décrit par les experts comme "immature et fonctionnant sur un mode dépressif avec un fort déséquilibre psycho-affectif" depuis la mort de sa mère "omniprésente et qui l’avait toujours chouchouté".

Lire aussi: Fellations forcées et photos pédophiles, la fillette veut "papa en prison"

L'avocate générale soutiendra son accusation en soulignant la cohérence des propos de l'enfant que semble valider l'enquête. "Comment s’opposer à son papa quand on a 9 ans et demi?" lancera la magistrate.

La défense, elle, jouera la carte du doute pour essayer de faire acquitter son client. L'examen gynécologique qui a montré au cours de l'enquête que l'enfant n'était plus vierge? Un "petit copain" durant l'été 2014. Les aveux? "Il était, à ce moment-là, dans une position de fragilité. Le lendemain, il renouvelle ses dires devant le juge d’instruction. Pour lui, on est dans la continuité".

Les jurés n'auront pourtant pas de doute: après trois heures de délibéré, l'homme est condamné à dix ans de prison ferme. Il n'avait pas été placé en détention provisoire lors de l'instruction, il est parti directement derrière les barreaux à l'issue de l'audience.

Voir aussi:

Courbevoie: 15 ans pour l'animateur pédophile, vers un scandale des signalements ignorés 

Le père accusé de violer son fils et de le livrer à des pédophiles

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le père a violé sa fille pendant des années, mais a nié les faits.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-