Le pistolet oublié par un policier à Décathlon retrouvé au rayon équitation

Le pistolet oublié par un policier à Décathlon retrouvé au rayon équitation

Publié le 30/07/2018 à 18:40 - Mise à jour à 18:41
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un pistolet oublié par un policier parisien de la Direction de l’ordre public et de la circulation, dans le Décathlon de Brétigny-sur-Orge (Essonne), a été retrouvé une semaine après au rayon équitation, de ce même magasin.

C'est un oubli qui aurait pu coûter cher. Le samedi 21 juillet dernier, un policier parisien de la DOPC (Direction de l’ordre public et de la circulation) a oublié son arme de service (un SIG Sauer pro) au Décathlon de Brétigny-sur-Orge (Essonne) où il était allé faire quelques courses.

En quittant le magasin, il s'est rendu compte qu'il avait oublié son sac, avec son pistolet, dans la cabine d'essayages. Le hic, c'est que l'endroit était vide quand il est revenu.

Selon Le Parisien, qui a révélé l'information, tout le magasin a été fouillé de fond en comble et les clients qui s'y trouvaient encore ont été contrôlés.

Précédemment: Brétigny-sur-Orge - un policier hors service perd son arme au Décathlon

Mais aucun signe de l'arme. Finalement, c'est une employée de Décathlon qui est tombée dessus samedi 28, soit une semaine après les faits, en rangeant le rayon équitation du magasin.

Le pistolet et les effets personnels du policier ont été retrouvés dans des bottes de cavaliers.

L'employée en question a assuré que l'arme ne pouvait pas se trouver à cet endroit le jour de sa disparition, et que le voleur était donc revenu la déposer au magasin après coup: "Ce rayon avait aussi été fouillé et si l’arme y avait été on l’aurait retrouvée".

Les enquêteurs de la brigade de sûreté urbaine d'Arpajon poursuivent leurs investigations et sont déterminés à identifier la personne qui a subtilisé le pistolet, en espérant qu'il n'a pas servi à des actes criminels.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'arme oubliée par un policier au Décathlon de Brétigny-sur-Orge a été retrouvée au rayon équitation du magasin.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-