Le prêtre qui avait dénoncé le silence de Barbarin écarté par les évêques

Le prêtre qui avait dénoncé le silence de Barbarin écarté par les évêques

Publié le 02/11/2018 à 16:58 - Mise à jour à 17:02
© FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le père Pierre Vignon, qui avait appelé à la démission du cardinal Barbarin en août, a été écarté mercredi du tribunal ecclésiastique lyonnais au sein duquel il siégeait depuis plusieurs années. Une décision selon lui liée à sa prise de position dans cette affaire de pédophilie et du silence de l'Eglise.

Il avait réclamé dans une pétition la démission du cardinal Barbarin, accusé d'avoir gardé le silence dans l'affaire des viols sur mineurs commis sur des scouts lyonnais par le père Preynat, montrant par la même occasion l'existence de dissonances au sein de l'Eglise de France sur la question de la pédophilie.

Aujourd'hui, le père Pierre Vignon explique payer son engagement. Il était en effet juge auprès de l’officialité interdiocésaine de Lyon, un tribunal ecclésiastique chargé de l’administration de la justice canonique dans une douzaine de diocèses français. Mais son mandat n'a pas été renouvelé après ses propos d'août dernier.

"C’est directement lié à la lettre ouverte que j’ai faite à Barbarin", a-t-il déclaré jeudi 1er. Selon lui, l'évèque de Valence dont-il dépend lui a signifié qu'il n'était "plus en position de cohérence en étant juge auprès de l’officialité, dans la mesure où le cardinal (Barbarin), de par ses fonctions, est le modérateur de celle-ci". Face à ce conflit d'intérêt, les évêques de la région -qui élisent depuis cette année les membres de l'officialité pour six ans- ont décidé de ne pas renouveler le mandat du père Vignon.

Voir: Affaire Barbarin - vers un procès en janvier mais en l'absence d'un prélat du Vatican

Dans sa lettre ouverte publiée fin août, il dénonçait notamment les "trois reculades" du cardinal Barbarin "pour la connaissance des faits criminels commis par Bernard Preynat", son "attentisme à prendre des décisions" ou le fait que celui-ci soit toujours prêtre. "Donner votre démission de cardinal et d’archevêque serait bien sûr une mort sociale, mais quelle assomption personnelle en retour? Vous seriez enfin à la hauteur de l’évènement", avait-il lancé.

Le Pape François avait jugé que demander au cardinal Barbarin de démissionner revenait à le juger avant son procès, qui pourrait avoir lieu en janvier 2019.

Les plaignants reprochent au Primat des Gaules de ne pas avoir dénoncé les agissements du père Preynat alors qu'il en avait été informé au milieu des années 2000, et de l'avoir laissé au contact d'enfants dans le diocèse de Lyon jusqu'en 2015.

Lire aussi: Ouverture du procès d'un prêtre pour pédophilie et d'un ancien évêque pour non dénonciation

 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le père Pierre Vignon avait appelé à la démission du cardinal Barbarin en août, dénonçant son silence dans une affaire de pédophilie.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-