Le professeur lui demande d'enlever son bonnet, le lycéen lui fracture la mâchoire

Le professeur lui demande d'enlever son bonnet, le lycéen lui fracture la mâchoire

Publié le 24/04/2019 à 16:56 - Mise à jour à 17:13
© JEFF PACHOUD / ARCHIVES/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un lycéen de Beauvais a été interpellé mardi 23 après avoir frappé son professeur lui fracturant la mâchoire pour un motif futile. Il est jugé en comparution immédiate ce mercredi 24.

Le motif de cette violente agression est d'une rare futilité. Un lycéen de Beauvais est soupçonné d'avoir agressé l'un de ses professeurs, en lui mettant trois coups de poing au visage, au point de lui fracturer la mâchoire mardi 23 au lycée professionnel Corot. L'adolescent a été interpellé et placé en garde à vue dans la foulée.

Selon France 3 Hauts-de-France, le professeur d'architecture a demandé à un élève de retirer son bonnet alors qu’il se trouvait dans un couloir de l’établissement. Essuyant un refus, il a réitéré sa demande à plusieurs reprises ce qui a provoqué l'ire de l'adolescent qui l'a frappé plusieurs fois au visage. "Le prof lui a demandé de retirer son bonnet pendant l’interclasse et il a refusé. C’est là que la situation a dégénéré. L’élève a donné un coup de poing. On a entendu un gros boom", a fait savoir un élève témoin de la scène au Courrier Picard.

Lire aussi – Gard: il gifle le professeur de son fils qui voulait lui confisquer son portable

L’enseignant, âgé d’une cinquantaine d’années, a été pris en charge par les secours et hospitalisé. Il souffre d’une fracture de la mâchoire et s'est vu prescrire 15 jours d’incapacité totale de travail. Les cours ont été suspendus par le directeur de l'établissement qui s'est d'abord adressé aux élèves

Placé en garde à vue mardi matin, l’élève "a reconnu avoir porté plusieurs coups à l’enseignant". Il doit être jugé en comparution immédiate ce mercredi pour "violences volontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à huit jours sur personne chargée d’une mission de service public".

Selon un enseignant qui a souhaité resté anonyme, les violences seraient récurrentes dans cet établissement scolaire. "Il décrit des agressions verbales ou physiques régulières: des élèves entre eux et des élèves contre les enseignants aussi. Les professeurs déposeraient même des plaintes régulièrement", explique France 3.

Voir:

Courbevoie: un professeur poignardé à mort par un ancien élève devant son établissement

Loire: deux lycéens braquent une arme sur leur professeur

Orléans: pour un motif futile, une professeure se fait frapper par une élève

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un lycéen de Beauvais a été interpellé mardi 23 après avoir frappé son professeur lui fracturant la mâchoire pour un motif futile.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-