Le ravisseur de la petite Berenyss activement recherché, l'étau se resserre

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Le ravisseur de la petite Berenyss activement recherché, l'étau se resserre

Publié le 24/04/2015 à 11:10 - Mise à jour à 12:29
©Ministère de l'Intérieur
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): DD.
-A +A

La petite Berenyss, enlevée jeudi dans l'après-midi a été retrouvée saine et sauve dans la soirée. Mais son ravisseur est toujours en fuite. Peu d'éléments filtrent sur son profil, mais les gendarmes ont circonscrit une zone où il aurait été localisé.

Après le soulagement, la traque se poursuit. Alors que la petite Berenyss, 7 ans, a été rapidement retrouvé à 23 heures jeudi, sur la commune de Grandpré dans le département des Ardennes, à plus d'une centaine de kilomètres de son domicile situé à Sancy, en Meurthe-et-Moselle, son ravisseur, lui, court toujours.

Les premières informations plus précises sur le profil de l’homme qui a kidnappé la fillette commencent à être révélées: il s’agirait d’un homme d’une quarantaine d’années, qui aurait enlevé Berenyss à bord d’une camionnette blanche de type Kangoo, alors que l’enfant faisait du vélo sous la surveillance de sa mère, à une centaine de mètres du domicile familial. Se sachant activement recherché, ce qui serait d’ailleurs la raison pour laquelle il aurait libéré l’enfant jeudi soir, l’homme est toujours traqué par environ 200 gendarmes qui concentrent leurs recherches sur les régions Lorraine et Champagne-Ardenne.

L’enquête devra faire la lumière également sur ce qu’il s’est passé exactement entre le moment où la fillette a été enlevée jeudi à 15 heures, et le moment où elle a été retrouvée ce même jour à 23 heures. Les premiers examens que Berenyss a passé à l’hôpital de Reims dans la nuit ne semblent montrer ni violence physique ni attouchement sexuel sur l’enfant. Selon le procureur de la République de la République, les constatations médicales correspondent aux déclararations de la petite Berenyss qui affirment également ne pas avoir été victime de tels actes.

Auteur(s): DD.

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Huit heures après son enlèvement, l'enfant a été retrouvée dans une commune des Ardennes

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-