Le SDF qui distribuait son CV dans le métro a obtenu un entretien d'embauche

Le SDF qui distribuait son CV dans le métro a obtenu un entretien d'embauche

Publié le 23/07/2015 à 14:55 - Mise à jour à 15:10
©Capture d'écran/Twitter
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): RT
-A +A

Le SDF qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux après avoir distribué son CV dimanche 19 a décroché un entretien d'embauche dans le secteur des assurances militaires. Malgré la bonne nouvelle, il préfère rester prudent et ne pas s'emballer.

Sa persévérance finira-t-elle par payer? Lionel Hagege, le SDF qui a fait le buzz ces derniers jours en distribuant son CV dans le métro parisien, a décroché un entretien d'embauche dans le secteur des assurances militaires. Ce dernier devrait avoir lieu ce jeudi 23. 
 
Dimanche 19, en dépit des interdictions de la RATP qui considère cela comme du "tractage politique", Lionel Hagege avait commencé à distribuer son CV dans le métro sous le regard stupéfait des passagers. Emus par sa détermination, certains d'entre eux ont partagé le document sur les réseaux sociaux. "Un SDF distribue son CV au lieu de faire la manche. Si ça peut aider, faites tourner! #emploi#recrutezmoi#job", écrivait notamment un internaute sur Twitter dimanche après-midi. En moins de deux jours, le CV avait été retweeté plus de 3.000 fois. 
 
Contacté par Le Parisien, le principal intéressé raconte avoir ne pas avoir suivi le buzz internet autour de son CV, pour des raisons matérielles évidentes. Aussi, quelle ne fut pas sa surprise quand son téléphone s'est mis à sonner non-stop. Il s'agissait malheureusement surtout de journalistes curieux (outre Le Parisien, il a aussi été interviewé par Metronews, Buzzfeed ou encore Le Figaro) jusqu'à ce qu'un employeur le contacte enfin pour lui proposer un entretien d'embauche dans le secteur des assurances militaires.  
 
Malgré cela et les nombreux "messages de soutien" qu'il a reçus et qui lui ont fait du bien, Lionel prend garde à ne pas s'emballer. "Ils ne m'ont pas précisé pour quel type de poste ce serait (…). Je ne veux pas m'enthousiasmer (…). Ces derniers mois, j'ai cumulé les entretiens, mais aucun n'a débouché sur un recrutement", raconte à Metronews celui qui avait déjà distribué son CV dans le métro en 2012 et ensuite enchaîné les CDD. Au cours de sa vie, l'homme a été téléprospecteur-commercial, plongeur dans une cantine, assistant de surveillance et assistant animalier, responsable d’un taxiphone ou encore employé dans une boulangerie. 
 
Particulièrement au fait de la crise, Lionel sait qu'il aura du mal à trouver un CDI, ce qu'il recherche par-dessus tout, mais se dit prêt à travailler dans n'importe quelle branche, à partir du moment où on lui propose un salaire fixe et qu'il est déclaré. "Si je dois faire mes preuves, je les ferai!", assure-t-il avec motivation. Aussi, "espérons que son entretien de demain se passe bien et qu'il débouche sur un contrat. Tout ce qu'on lui souhaite", comme l'écrivait un internaute sur Twitter mercredi 22 au soir. 
 
 
 

Auteur(s): RT

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le CV de Lionel Hagege, 31 ans et SDF.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-