Le sexagénaire se transforme en vrai braqueur pour un amour virtuel rencontré sur internet

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Le sexagénaire se transforme en vrai braqueur pour un amour virtuel rencontré sur internet

Publié le 09/03/2020 à 11:08
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): France-Soir
-A +A
Aux enquêteurs, l' Isérois de 64 ans a expliqué avoir commis trois braquages pour envoyer de l’argent à une femme rencontrée sur internet. 
 
L’homme n’avait jusque là jamais eu maille à partir avec la justice. Et pourtant, il est soupçonné d’avoir commis trois braquages en moins de deux mois, qui plus est dans sa propre commune, le paisible village de Saint-Siméon-de-Bressieux perdu au beau milieu du département de l'Isère.
 
 
1450€ à la Poste locale
 
Fin janvier, il se serait fait remettre 300€ par des bénévoles de l’association Enfance et Partage en les menaçant avec un fusil. En février, la même arme lui aurait servi au braquage du bureau de tabac du village avec encore un butin de 300€. Finalement, mercredi dernier, le sexagénaire a «récolté» 1450€ en s’en prenant à la Poste locale. 
 
Trahi par son véhicule
 
Identifié par les gendarmes grâce à la description de son véhicule par des témoins, l’Isérois a été interpellé et placé en garde à vue avant d’être déféré au parquet. Une perquisition à son domicile a permis de retrouver le fusil. 
 
De l’amour virtuel à la case prison
 
Durant son interrogatoire, le sexagénaire a livré l’explication de ses méfaits. Il avait rencontré une femme sur le web et avait besoin de lui envoyer de l’argent. Quand l’amour, même virtuel,(surtout virtuel), mène à tout, y compris à la case prison. 
 
 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les gendarmes ont interpellé l'homme jeudi, après son troisième braquage

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-