Le voleur prétexte un achat pour essayer des voitures... et ne revient pas

Le voleur prétexte un achat pour essayer des voitures... et ne revient pas

Publié le 27/04/2018 à 15:00 - Mise à jour à 15:14
© Fred TANNEAU / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un jeune homme s'était fait une spécialité "d'emprunter" des véhicules à des garagistes au prétexte de vouloir les essayer avant d'acheter. Sauf qu'il ne les rendait jamais.

"Ni armes, ni violence et sans haine". Tel un Albert Spaggiari -de bas étage- un jeune homme originaire de Saint-Bardoux, dans la Drôme, s'était fait une spécialité de voler au culot des véhicules aux garagistes de sa région. Les gendarmes ont mis fin à son petit manège en l'arrêtant, mercredi 25, au volant justement d'une voiture "empruntée".

Le suspect âgé de 22 ans avait ainsi monté une arnaque bien rôdée, révèle France Bleu Drôme-Ardèche. Au prétexte de vouloir acheter une voiture, il demandait aux concessionnaires ou garagistes de la tester et partait tout simplement au volant de celle-ci. Sauf qu'il ne la ramenait jamais.

Pour se couvrir il fournissait des documents d'identité volés. Mais à défaut il n'hésitait pas à fournir les siens qui, bien que périmés, permettaient de prouver son identité.

Lire aussi: A 12 ans, il vole la carte bleue de ses parents et part à Bali

Il aurait sévit au moins trois fois en un mois, conservant à chaque fois un véhicule différent. C'est même au volant d'un de ceux-ci qu'il a été arrêté par les gendarmes de Tain-l'Hermitage, à une quinzaine de kilomètres de sa commune d'origine. Cerise sur le gâteau: il conduisait sans permis.

Et puisque la gène n'est visiblement pas dans le vocabulaire du jeune voleur, il a avoué d'autres arnaques et larcins: vol dans un hôtel, partir d'un autre hôtel sans payer, idem après avoir fait le plein...

Des "petits jeux" qui pourraient bien lui coûter cher, la "filouterie" (partir sans payer d'un hôtel par exemple) est punie de six mois d'emprisonnement et 7.500 euros d'amende maximum, le vol de trois ans et 45.000 euros d'amende.

L'homme doit être présenté ce vendredi après-midi au tribunal de Valence en procédure de comparution immédiate.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les gendarmes ont arrêté le voleur, qui a avoué, au volent d'une des voitures qu'il avait "empruntée".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-