Accusé de pédophilie avec sa compagne institutrice, le policier se suicide en prison

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Accusé de pédophilie avec sa compagne institutrice, le policier se suicide en prison

Publié le 15/02/2018 à 12:51 - Mise à jour à 12:57
© Rémy GABALDA / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un policier, mis en examen et placé en détention provisoire depuis septembre 2017, s'est donné la mort dans sa cellule. Il était soupçonné de détention d'images pédopornographiques et de tourisme sexuel en Asie du sud-est en compagnie de femme institutrice.

Le couple soupçonné de pédophilie avait été arrêté ensemble en septembre 2017. Mais la femme fera face seule aux suites judiciaires de l'enquête: un fonctionnaire de police âgé d'une quarnataine d'années et placé en détention provisoire s'est suicidé dans sa cellule de la prison d'Epinal. C'ets le journal La Voix du Nord qui dévoile l'information sans préciser ni la date du décès, ni la méthode utilisée pour se donner la mort.

Le couple de quadragénaires a été interpellé le 26 septembre dernier par les policiers de Lens (Pas-de-Calais) dans le cadre d'un signalement d'Europol. L'institutrice et le policier faisaient partie des cibles identifiées par l'organisation européenne étant détenteurs et diffuseurs d'images à caractère pédopornographique. Le duo était également un habitué des séjours au Cambodge et en Thaïlande et du recours, sur place, à des prostituées mineures.

Selon les informations connues au moment de l'arrestation, le policier avait conscience de ses déviances et aurait songé à se faire soigner avant son arrestation sans jamais franchir le pas.

Lire aussi: Soupçons de pédophilie: une institutrice et un policier arrêtés dans la région de Lens

Sa femme, qui exerce la profession d'institutrice dans une classe de CP de la commune de Duisans a affirmé aux enquêteurs n'avoir accompagné les fantasmes de son conjoint que par amour pour celui-ci, ce dont les enquêteurs sont loin d'être certains. Elle aurait reçu des messages et images pédopornographiques sur son lieu de travail.

La suspecte reste mise en examen et a été suspendue de l'Education nationale depuis son arrestation.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le fonctionnaire de police s'est donné la mort.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-