Les anti-Médine au Bataclan exploitent les visages des victimes dans la rue, les familles condamnent (photo)

Les anti-Médine au Bataclan exploitent les visages des victimes dans la rue, les familles condamnent (photo)

Publié le 04/07/2018 à 15:29 - Mise à jour à 15:36
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Des affiches avec les portraits des victimes des attentats du 13 novembre et un appel à l'annulation des concerts de Médine ont été placardées ce mercredi dans Paris. La mairie a fait intervenir ses services pour les faire retirer.

Le procédé est abject. Un affichage sauvage de portraits de personnes mortes lors des attentats du 13 novembre 2015 a été découvert ce mercredi 4 dans le 11e arrondissement de la capitale. Ces affiches portaientt la mention "Non au rappeur islamiste Médine au Bataclan" en dessous de la photographie du visage d'une victime.

Cet action, non-revendiquée et non-signée, visait à s'opposer à l'organisation en octobre prochain de deux concert du rappeur havrais Médine au Bataclan. A noter que certaines victimes utilisées pour cet acte n'ont pas été tuées dans la salle de spectacle.

Jointe par France-Soir, la mairie de Paris a annoncé que cet affichage sauvage avait été retiré par les agents de la propreté dès que l'information avait été connue. La mairie du 11e arrondissement "a demandé à ce qu’une vigilance toute particulière soit observée, par les services de la prévention de la sécurité ainsi que les services de la propreté de la Ville, afin d’éviter de voir réapparaître ces affiches honteuses". 

"Dénonciation vigoureuse de l’affichage devant le Bataclan. Expression de notre colère! L’utilisation de portraits des victimes décédées est une procédé ignoble et dégoûtant outre qu’il est totalement abusif. Nous revendiquons à nouveau le droit au respect!", a réagi l'association de victimes des attentats du 13 novembre 2015 Fraternité et vérité sur son compte Twitter.  

Life for Paris a de son côté réaffirmé "son opposition totale à toute récupération, et se réserve le droit de poursuivre en justice les responsables du collage de ces affiches".

Depuis la mi juin, la droite et l'extrême droite dénoncent la tenue de concerts du rappeur, les 19 et 20 octobre prochains, dans la salle parisienne où 90 personnes ont été abattues par les terroristes du 13 novembre, en se fondant sur les paroles controversés d'anciennes chansons du chanteur.

Lire aussi - Médine: des victimes du Bataclan dénoncent la récupération politique

Le 14 juin dernier, le groupuscule d'ultra droite Génération identitaire avait déployé une banderole devant le Bataclan où il était écrit "Pas de rappeur islamiste au Bataclan". Un slogan pas très éloigné de celui utilisé ce mercredi.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des affiches avec les portraits des victimes de l'attaque du Bataclan ont été placardées ce mercredi dans Paris.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-