Les données personnelles de 112.000 policiers ont fuité sur Internet

Les données personnelles de 112.000 policiers ont fuité sur Internet

Publié le 27/06/2016 à 14:13 - Mise à jour à 14:14
©Miguel Medina/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Les données personnelles d'environ 112.000 policiers actifs ou retraités ont fuité sur Internet, comme le révèle RTL, dans ce qui semble être un acte de vengeance. Un "incident inacceptable" selon le directeur général de la police nationale Jean-Marc Falcone.

Les données personnelles de 112.000 policiers ont été mises en ligne sur internet via un fichier protégé par un code, un "incident inacceptable", a déclaré ce lundi 27 à l'AFP le directeur général de la police nationale Jean-Marc Falcone.

Ces données - adresses, coordonnées et numéros de téléphone - appartiennent aux 112.000 adhérents de la mutuelle générale de la police, des policiers actifs ou retraités et leurs proches, a-t-on appris de source policière, confirmant une information de RTL.

Une enquête pour "détournement de données sensibles" a été ouverte le 23 juin après le dépôt de plainte de la présidente de la mutuelle au commissariat de Toulouse. Les policiers de la Sûreté départementale de Haute-Garonne ont envoyé une réquisition à Google pour que les données soient retirées le plus rapidement possible, a ajouté la source policière.

Selon les premiers éléments de l'enquête, c'est un employé d'une agence située à Limoges et travaillant pour la mutuelle, qui a procédé à la copie de ces données avant de les mettre en ligne sur un fichier Google non sécurisé, protégé par un mot de passe. L'employé a été convoqué par la direction de la mutuelle, alors qu'il avait engagé une procédure contre son employeur aux prud'hommes pour le non-versement d'une prime.

"Un incident inacceptable", a déclaré lundi à l'AFP le directeur général de la police nationale, Jean-Marc Falcone. "L'enquête judiciaire en cours permettra de déterminer les conséquences éventuelles de cette manipulation informatique et les responsabilités". "Je demande à l'ensemble des institutions et organismes ayant en charge la gestion de données personnelles d'agents de la police nationale de prendre toutes les mesures de sécurité nécessaires", a-t-il ajouté.

Cette affaire relance la protection des données personnelles des policiers après le double assassinat d'un policier et de sa compagne le 13 juin à leur domicile à Magnanville (Yvelines) par un djihadiste se revendiquant de l'organisation Etat islamique (EI). Quatre jours plus tard, le président de la République François Hollande avait promis des mesures pour "garantir l'anonymat" des policiers en dehors de leur service et "donc leur protection".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les données personnelles d'environ 112.000 policiers actifs ou retraités ont fuité sur internet, comme le révèle RTL, dans ce qui semble être un acte de vengeance.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-