Les faux policiers torturent le vieil homme au Taser, 2 suspects arrêtés

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Les faux policiers torturent le vieil homme au Taser, 2 suspects arrêtés

Publié le 28/01/2019 à 13:32 - Mise à jour à 14:07
©Etha Miller/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le parquet de Nancy a annoncé dimanche 27 que deux hommes avaient été arrêtés dans l'enquête sur l'agression d'un octogénaire en décembre. Le vieil homme avaut reçu plusieurs tirs de Taser destinés à lui faire avouer où il cachait son argent.

Pour abuser du vieil homme, ils ont utilisé une stratégie classique. Sauf que les deux agresseurs se sont ensuite déchaînés sur leur victime. Le parquet de Nancy a annoncé dimanche que deux hommes ont été appréhendés dans l'enquête sur l'agression d'un octogénaire le 20 décembre dernier.

Les deux suspects, connus de la police, sont âgés de 34 et 42 ans. Ils sont soupçonnés d'avoir attaqué leur malheureuse victime dans sa maison de Laneuville-devant-Nancy. Ce jour-là, l'homme a ouvert en toute confiance sa porte à deux personnes se présentant à son domicile. Habillés en policier, ils ont expliqué qu'ils menaient une enquête. Dès la porte refermée, l'agression a commencé.

Les deux malfaiteurs cherchaient en effet à dérober de l'argent au vieil homme et n'ont pas hésité à le torturer pour essayer de le faire parler. Ils ont notamment utilisé à plusieurs reprises un Taser, un pistolet à impulsions électriques, au niveau du crâne de la victime pour la pousser à parler. Ils l'ont ensuite ligoté dans sa chambre et lui ont collé du ruban adhésif sur les yeux et la bouche.

Lire aussi - Essonne: un octogénaire retrouvé mort ligoté chez lui après un cambriolage

L'octogénaire parviendra malgré tout à se libérer de ses liens, à sortir de chez lui en enjambant sa fenêtre et pourra prévenir sa voisine, puis les secours.

Le parquet a précisé que les deux suspects ont été appréhendés mardi 22 par les hommes de la SRPJ de Nancy. Placés en garde à vue, ils ont été mis en examen et envoyés en détention préventive.

Voir aussi:

Tarn: une octogénaire chargée par un sanglier poursuivi par des chiens de chasse

Reims: mort d'une migrante octogénaire malade et sans-abri

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les faux policiers ont tiré sur l'octogénaire au Taser.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-