Les Mureaux: une ado harcelée dans son collège car elle vient de Marseille

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Les Mureaux: une ado harcelée dans son collège car elle vient de Marseille

Publié le 13/04/2018 à 15:35 - Mise à jour à 15:42
© REMY GABALDA / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une enfant de 12 ans a été terrorisée dans l’enceinte de son collège des Mureaux (Yvelines) par cinq autres élèves au motif qu’elle venait de Marseille. Menaces de mort et d'abus sexuels, crachats dans ses aliments, son calvaire a duré neuf mois.

Son seule tort, être d'origine marseillaise. Une adolescente de 12 ans a subi un harcèlement scolaire violent et répété au sein du collège Paul Verlaine des Mureaux de la part de cinq garçons, âgés de 12 à 15 et fervents supporters... du PSG. Les bourreaux ont été présentés mardi 10 à un juge pour enfants de Versailles dans le cadre de cette affaire.

Les faits ont débuté en septembre dernier à la rentrée des classes rapporte Le Parisien qui révèle l'information. "Non seulement cette pauvre enfant venait d’arriver dans l’établissement, ce qui a entraîné un rejet. Mais en plus elle est originaire de Marseille (Bouches-du-Rhône)" a fait savoir une source proche de l'enquête au quotidien. Elle est rapidement pris en grippe par le groupe de mis en cause de façon très violente.

Durant huit mois, l'adolescente a été quasi-quotidiennement menacée de mort par ses harceleurs qui lui ont élégamment promis "de lui faire subir des abus sexuels". Ils crachaient également dans son assiette à la cantine. Par crainte des représailles, la victime ne parle pas de son calvaire à ses parents. C'est finalement une autre mère de famille qui révèle à la maman de l'adolescente la violence qu'elle subit au quotidien.

Les parents déposent alors immédiatement une plainte au commissariat des Mureaux qui ouvre une enquête. Lundi 9, les cinq harceleurs ont été interpellés au collège et placés en garde à vue pour être entendus sur leurs agissements. "Ces gamins sont en opposition vis-à-vis de toute forme d’autorité. Ils ont tous nié les faits de harcèlement. Leurs parents n’ont pas vraiment aidé, car ils ont minimisé, estimant que les actes de leurs enfants n’étaient pas condamnables", a expliqué la source du Parisien.  

Si ceux-ci n'ont pas été exclus du collège, la victime, elle, a dû le quitter pour retrouver des conditions normales de scolarité ailleurs et "espérer retrouver une vie meilleure".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Menaces de mort et d'abus sexuels, crachats dans ses aliments, une adolescente des Mureaux a été harcelée car originaire de Marseille.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-